Guide pour equiper son habitation d’une pompe a chaleur

Souhaitez-vous rénover votre chauffage pour économiser ? Installer un système performant utilisant de l’énergie renouvelable est la solution la plus recommandée. C’est d’ailleurs l’alternative idéale si vous devez remplacer votre chaudière à fuel en 2022. En effet, cette dernière sera interdite à l’installation à partir du 1er juillet. Parmi les systèmes de chauffage les plus écologiques et économiques, il y a la pompe à chaleur qui est également dénommée PAC. Toutefois, plusieurs types de PAC se proposent en fonction de l’utilisation escomptée. Dans cet article, découvrez toutes les informations à retenir pour bien faire votre choix de pompe à chaleur.

Quelles sont les différentes pompes à chaleur est ce qu’une pompe à chaleur

La PAC est un système de chauffage qui peut parfois être réversible. C’est un système qui utilise l’énergie naturelle et renouvelable présente dans l’air, la terre ou l’eau, et la transforme en énergie, afin d’alimenter un système de chauffage. Il existe deux grandes familles de pompes à chaleur.

La pompe à chaleur aérothermique

La PAC air/air capte les calories de l’air par le biais d’une unité extérieure. Elle les récupère et après les avoir transformées en vapeur haute pression, elle diffuse la chaleur ainsi créée dans l’habitation sous forme d’air chaud. Ce système est intéressant, puisqu’il est réversible. Cela signifie qu’il peut aussi fonctionner comme une climatisation pour rafraîchir la maison. Toutefois, la pompe à chaleur air/air ne permet pas de chauffer l’eau chaude sanitaire, laquelle devra être produite par un autre équipement.

La PAC air/eau fonctionne également en captant les calories de l’air, mais les transforme en chaleur vers un liquide qui peut à son tour circuler dans des tuyaux alimentant les radiateurs, le plancher chauffant ou tout simplement produire de l’eau chaude. Si l’on cherche une pompe à chaleur pour son plancher chauffant c’est ainsi le système qui convient. Cette est simple, mais requiert un système de chauffage central. Toutefois, ce type de PAC est le plus répandu. De plus, il est plus adapté aux régions à climat doux et est le plus économique à l’achat.

Les PAC géothermiques

La pompe à chaleur géothermique est dotée de capteurs horizontaux ou verticaux qui extraient l’énergie contenue dans le sol et la réinjectent ensuite dans le circuit de chauffage central. Cette PAC nécessite de posséder un terrain suffisamment vaste pour la mise en place des capteurs. De plus, c’est aussi la nature de votre sol qui déterminera sa mise en place.

De quelle pompe à chaleur s’équiper ?

Pour savoir quelle PAC est requise par votre logement, il faut se baser sur votre système de chauffage existant. Si vous avez des radiateurs alimentés en eau chaude, il vous faudra opter pour la pompe à chaleur air/eau. En revanche, si vos radiateurs ne sont pas reliés au réseau d’eau chaude, la PAC air/air sera plus pertinente. Le choix d’une pompe à chaleur se fait aussi en fonction de vos besoins et de la configuration de votre logement. En effet, une PAC peut être installée comme complément de votre chauffage actuel ou bien en remplacement d’un système ancien.  

Une PAC aérothermique voit son rendement augmenter ou diminuer suivant les variations de température extérieure. Cela signifie que si vos hivers sont longs et rigoureux, il sera préférable de la coupler avec une chaudière, afin d’avoir une production adaptée à toute l’année, suivant la taille de votre logement, vos besoins en chauffage et en eau chaude. De plus, la puissance requise aura une incidence sur le choix des équipements à privilégier et sur le budget nécessaires aux travaux. D’ailleurs, ces derniers peuvent nécessiter d’isoler votre logement.

Remplacer votre chaudière par une PAC est un investissement à prendre en compte, si votre logement n’est pas déjà isolé. Faire l’isolation de l’habitation est recommandé avant d’installer une PAC. Selon les chiffres de l’Ademe, 25 à 30% de chaleur se perdent au niveau du toit et 20 à 25% par les murs non-isolés. En perdant moins de chaleur, vous solliciterez moins votre pompe à chaleur et réaliserez donc plus d’économies d’énergie, tout en augmentant la durée de vie de votre système de chauffage. Dans le cas inverse, si vos pertes de chaleur sont importantes, vous devrez opter pour un appareil plus puissant et plus cher, et qui consomme donc plus d’énergie.

De quelles aides pouvez-vous bénéficier pour installer une pompe à chaleur ?

Le prix d’une PAC dépend de la superficie et du nombre de pièces à chauffer, ainsi que de la qualité de l’isolation et de la configuration du système de chauffage. Vous pouvez profiter de plusieurs aides, dont la TVA à taux réduit. Pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique, la prime Economie d’énergie vous accompagne financièrement pour l’installation de votre pompe à chaleur ou pour le remplacement d’une ancienne chaudière. Cette prime est bonifiée via Ma Prime Renov de l’Etat. Cette dernière est une aide nationale qui est plus importante pour les PAC que pour les chaudières. Elle a pour but de vous aider à réaliser vos travaux de rénovation énergétique et donc d’améliorer le confort de votre logement.

Pour sa part, l’aide Habiter Mieux de l’Anah (agence nationale de l’habitat) accorde des subventions variables suivant votre niveau de revenu. L’Eco Prêt à taux 0% est aussi un dispositif de l’Etat octroyé aux particuliers pour financer leurs travaux de rénovation énergétique. Vous pouvez aussi bénéficier de certaines aides des collectivités locales à différents niveaux : régional, départemental, communal. Le mieux est donc de vous renseigner directement auprès des instances locales, pour connaître les éventuelles aides et subventions disponible pour l’installation de votre pompe à chaleur.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
You may also like
Articles par mois
mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Archives