Le capteur a tube sous vide : que savoir a propos ?

Afin de produire de l’eau chaude ou de la chaleur, l’énergie solaire thermique a besoin de capteur solaire. Ce dernier est un panneau solaire, mais fonctionne comme une bouteille isotherme. Le processus est alors très différent de celui de l’énergie solaire photovoltaïque, qui elle n’a besoin que des rayons de soleil pour produire de l’électricité. Bien qu’étant encore très récente, cette technologie a fait ses preuves et vous pouvez trouver 3 différents capteurs sur le marché.

Le capteur sous vide à flux direct

Pour conserver la chaleur ou produire l’énergie nécessaire à l’eau chaude, le tube sous vide à flux direct offre la meilleure option thermique. En effet, le fluide responsable d’évacuer la chaleur circule directement dans le tube à vide du capteur. Ainsi, en voulant l’installer chez vous, prenez le soin de bien positionner ce tube sous le soleil. Vous obtiendrez un meilleur résultat. L’avantage de ce dernier réside déjà dans le fait qu’il peut être posé sur le toit. Non seulement il y a moins d’obstacles entre lui et le soleil, mais aussi, il ne va pas nécessiter beaucoup de moyens financiers.

Le capteur sous vide à caloduc

Dans ce type de tube, vous trouverez soit de l’eau, soit un liquide antigel. En principe, c’est en petite quantité et le choix du liquide dépend de certaines conditions. Néanmoins, c’est ce liquide qui fait le gros du travail. Dans un premier temps, sous forme de vapeur, il passe par le conduit qui absorbe l’humidité. Par la suite, cette vapeur est condensée pour finir par retrouver sa forme liquide et produire ainsi le fluide thermique. En plus simple, c’est un système de transformation qui passe par l’absorbeur. Contrairement au tube sous vide à flux direct, le tube à caloduc a besoin d’être incliné. Ce qui voudrait dire que si votre toit n’est pas en pente, vous ne pourrez pas procéder à l’installation du panneau solaire de ce capteur. Vous devez dépenser une somme supplémentaire pour ce faire. De plus, le tube sous vide à caloduc peut être limité dans son utilisation.

Le capteur sous vide Sydney

Le vide des tubes d’un capteur aide à conserver une quantité maximale de chaleur. Dans ce but, les tubes sous vide Sydney sont conçus en verre possédant une double paroi. Ainsi, il vous donne un effet maximum. L’absorbeur de ces derniers est d’ailleurs disposé sur le tube. Mais pour l’utiliser dans son entier, il faudrait un corps qui y fasse réfléchir la lumière. Vous le trouverez sous le nom de concentrateur parabolique composé (CPC). Cependant, il va falloir bien l’entretenir si vous comptez l’utiliser à long terme et récupérer votre investissement. Car, c’est un élément à placer en extérieur et la nature n’est pas clémente.

Toutefois, il existe actuellement sur le marché un nouveau qui est du type à rester à l’intérieur du tube. Avec ce dernier, plus de tracasserie. Comparativement aux deux premiers capteurs, le tube sous vide du type Sydney est le moins cher. Cependant, il est également le moins efficace. C’est-à-dire que son rendement thermique est peu élevé. Mais, quel que soit le choix du panneau fait, obtenez toujours un devis chez les professionnels et établissez votre budget prévisionnel.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
You may also like
Nos derniers articles
Articles par mois
décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Archives