Chauffage : quelles solutions écologiques choisir ?

Nous sommes en été et n’avons clairement pas en tête notre solution de chauffage pour l’hiver prochain… pourtant, cela se prépare bien à l’avance, en particulier si vous envisagez de changer de système de chauffage ! Découvrons justement ensemble les moyens les moins énergivores de se chauffer efficacement dès l’hiver prochain.

Le poêle à pellets

Appelé aussi « poêle à granulés », ce dispositif utilise, comme un poêle à bois ou une cheminée, la combustion pour produire de la chaleur. En revanche, il n’utilise pas de bûches, mais des résidus de bois issus de cette filière. Les sacs de pellets servant à alimenter votre poêle contiennent en effet des résidus de bois n’ayant pas servi.

Les pellets représentent donc un excellent moyen de valoriser ces copeaux non utilisés et permettent d’éviter de devoir couper des arbres supplémentaires comme cela sera le cas pour des bûches de cheminée par exemple.

Le poêle à pellet constitue donc un moyen de revisiter le chauffage au bois de manière plus écologique tout en disposant d’une excellente performance énergétique. De plus, il n’émet que très peu de particules dans l’atmosphère, ce qui le rend d’autant plus respectueux de l’environnement.

Un moyen efficace de se chauffer correctement tout en réduisant son empreinte carbone, par rapport à un chauffage au fioul par exemple.

Le chauffage solaire

Fonctionnant à l’aide d’une énergie 100% renouvelable, ce mode de chauffage a pour gros avantage de ne produire aucun effet de serre. L’énergie est directement produite sur place, via des panneaux photovoltaïques, et ne nécessite donc pas de transport, elle est immédiatement disponible. Le chauffage solaire se positionne donc comme excellente autre alternative aux énergies fossiles pour profiter d’une bonne température dans son logement en hiver.

Un dispositif solaire peut également permettre de chauffer l’eau chaude sanitaire, à condition de disposer d’un chauffe-eau prévu à cet effet. Les systèmes dits « combinés » allient la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire. On estime que l’énergie recueillie via les UV du soleil est employée entre 50 et 80% pour l’eau chaude, et entre 25 et 65% pour le chauffage à l’intérieur de la maison.
Enfin, contrairement aux idées reçues, les panneaux photovoltaïques génèrent de l’énergie même s’il ne fait pas grand soleil. La lumière du jour comporte en effet des UV que les panneaux recueillent et transforment ensuite pour vous permettre de chauffer efficacement votre logement, le tout de façon propre.

Le coût d’acquisition des panneaux photovoltaïques peut être un frein pour passer à ce mode de chauffage. Il faudrait compter entre 9000 et 15 000€ pour bénéficier de cette installation photovoltaïque chez soi.

Cependant, il est vite rentabilisé, et il est même possible de revendre le surplus d’électricité non consommé à un fournisseur d’énergie. De plus, le coût de cet équipement tend à diminuer au fil des années. Il y a donc fort à parier que de plus en plus de foyers opteront pour le solaire quand cela leur sera possible !

La pompe à chaleur

Ce mode de chauffage se décline en de nombreux modèles, mais le principe reste le même : récupérer les calories naturellement présentes en extérieur pour les transformer et les redistribuer en chaleur dans le logement. On trouve des pompes à chaleur air-air, d’autres air-eau, d’autres à chaleur géothermique…

Ce type d’équipement permet, selon le modèle choisi, de générer là aussi de l’eau chaude sanitaire (à l’aide d’un chauffe-eau thermodynamique par exemple). La pompe à chaleur peut aussi permettre de remplacer votre système de climatisation énergivore en produisant du frais en été.

D’ailleurs, en quoi ce système est-il plus écologique ? Premièrement, il utilise une énergie renouvelable : les calories que l’on trouve dans l’air ou les nappes phréatiques extérieures. Deuxièmement, on estime qu’une pompe à chaleur produit trois fois plus d’énergie que ce qu’elle n’en consomme. Enfin, troisièmement, elle permet une efficacité de chauffage et de climatisation indéniable.

Vous pourrez donc troquer vos vieux appareils énergivores (ex : vieux chauffages électriques) pour ce type de dispositif. Chaleur comme fraîcheur sont harmonisées à l’intérieur du logement pour une amélioration de votre confort de vie en toute saison.

Là encore, le coût d’acquisition de ce type d’équipement est élevé, mais se rentabilise sur la durée. De plus, plusieurs aides de l’État, en faveur de la transition énergétique, sont disponibles pour vous aider à financer ces différents modes de chauffage moins énergivores, qu’il s’agisse du poêle à pellets, des panneaux solaires ou de la pompe à chaleur.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
You may also like
Articles par mois
août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Archives