Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 11:38

Voilà, nous sommes mercredi et je ne sais pas pourquoi, mais dans mon esprit, cela symbolise le jour du marché !....Donc, je vais dès maintenant, tous les mercredi, vous donner les liens ou sites qui auront retenus mon attention pendant la semaine et puis, à la fin, histoire de vous faire réagir....une question Ecoloquizzzzzzzzz

Tout d'abord, et comme toujours, vous trouverez un excellent article sur le blog d'Isabelle, concernant la mort lente du monde agricole et les responsabilités des uns et des autres.... A lire en détail

Ensuite, sur le réchauffement, une carte mondiale prise sur le site de la NASA. Vous verrez que c'est très instructif et parlant, c'est chez SoAnn

Un coup de gueule pour nous laisser polluer, c'est chez Frednetick 

Une tribune qui m'a particulièrement interpelée. Et si, au delà des apparences, c'était le "centre" qui était révolutionnaire?

Un petit peu de musique éco engagée, chez Sébos

Et la question du jour pour l'écoloquizz.

Que va t'il se passer de si important à Paris, du 27 janvier au 2 février 2007?

Indice : on sait déjà que ça va chauffer.....

Published by Grégoire JACOB - dans Ecoloquizz
commenter cet article
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 16:56

Tout d'abord, avant de lire ce post, je vous invite à visionner cette vidéo, que vous connaissez peut être déjà.

 

 

En effet, nous devons beaucoup à l'enseignement que nous recevons aussi bien à l'école que dans nos familles et notre entourage. Cependant, est ce que l'on nous apprend à l'école à respecter la nature, à être ouvert aux questions d'environnement, à mieux comprendre les impacts de nos gestes?

 

Je vous laisse me donner votre avis sur ce qui se fait en France mais dans l'école de mes enfants, en Suède, voici deux idées que je trouve très bonnes. La première est que chaque classe, une fois dans l'année, va dans la cour de récréation et ramasse les différents papiers qui trainent. Simple mais cela montre aux enfants qu'il est plus simple de jeter dans les poubelles que n'importe ou.....et au final, ils n'ont quasiment rien à ramasser.

Deuxième exemple. Mon fils de 10 ans aborde les "désastres" sous l'angle : qui est à l'origine de ces désastres. ?  L'objectif est d'amener les enfants à se poser un maximum de question sur ...les inondations, les tempêtes, les volcans, les tremblements de terre, le réchauffement climatique (qui est abordé à l'école...même au CM2) et de comprendre si c'est l'action humaine qui en est responsable.... Ce n'est pas du bourrage de crane mais c'est une sensibilisation, une façon de montrer aux enfants que l'on vit dans un milieu naturel et que nous exerçons une forme de pression sur ce milieu.

Et vous, que proposeriez vous pour sensibiliser nos enfants aux questions d'environnement?

 

Published by Grégoire JACOB - dans Nature
commenter cet article
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 19:15

Le Hulothon est toujours ouvert !

Les données de départ sont simples. Il croise les doigts pour ne pas y aller tout en y pensant en se rasant le matin mais préfère jouer le brise glace en espérant ne pas trop faire de casse mais en restant toujours en avant et en faisant en sorte que la glace se reconstitue juste après son passage...

Déjà, si vous continuez toujours la lecture de ce papier.... BRAVO car la suite est tout aussi compliquée...

Ensuite, il grimpe, le Hulothon, il grimpe. On met en place un site internet, avec un système de clics....ça ne mange pas de pain et en plus, ca permet de monter....toujours monter et là, quand le Hulothon est très haut, on se dit...Ben, maintenant, qu'est ce qu'on fait??? Il a fait la une de quasiment tous les journaux, a répondu à de multiples interviews, a poussé les gens à cliquer sur le mulot, a rencontré les concurrents de l'Elyséthon mais ....il ne sait toujours pas.

Alors, chers amis internautes.....Ecrivons tous ensemble les issues possibles pour ce Hulothon, car il a l'air bien embêté, le petit gars !

Allons nous passer par un partenariat ouvert avec EDF et Areva (histoire de récolter un peu plus d'argent) ou par une accession à l'Elysée avec la complicité de TF1 et du Président sortant, écolo devant l'éternel !, ou encore.....une issue intelligente qui permettrait de promouvoir l'écologie politique dans ce pays?

A vous de réagir...

(vous pouvez retrouver l'appel que nous avons lancé il y a quelques jours pour une union de l'écologie politique en cliquant ici)

 

Published by Grégoire JACOB - dans Le coup de gueule écolo
commenter cet article
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 00:37

En préambule, je vous invite à suivre et soutenir notre appel éco citoyen, lancé vendredi soir, cela se passe ici.

Sinon, je voulais partager avec vous mon optimisme ..... Actuellement, en Suède, le temps est complètement déréglé. De très fortes inondations fin décembre, des terrains qui se sont effondrés, toujours pas de neige dans le sud du pays avec des températures qui sont à environ 8 ° de plus que la normale et hier...une très grosse tempête. Des coupures d'électricité, de nombreux dégats dans les villes et les maisons, des accidents et .....mon fils, qui a fait preuve d'une imagination excellente.

De m'expliquer que sans pétrole et avec du vent certainement de plus en plus présent, il fallait trouver des solutions.....Voici sa proposition que je voulais partager avec vous sur les voitures à voile du futur

Bravo Léo (10 ans) !

 

Published by Grégoire JACOB - dans Utopiste
commenter cet article
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 01:04

Comme vous l'avez lu, nous avons lancé vendredi soir un appel citoyen pour une union de l'écologie politique sur les blogs. Des réactions continuent de se faire et je vous encourage vivement à toujours alimenter le débat.

Pour celles et ceux que cela intéresse moins, je vous invite à regarder la première télé haut débit, entièrement consacrée à l'environnement. Créée avec l'appui du Programme des Nations Unis pour l'environnement, cette télé diffuse des films engagés de sensibilisation à l'environnement.

Pour info....c'est en anglais !

Merci à Flo pour cette information

 

Published by Grégoire JACOB - dans Mes loisirs d'écolo
commenter cet article
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 17:46

Habituellement, je cherche au travers de ce blog, à aborder l'écologie sous un angle assez ludique et surtout constructif. Aujourd'hui, il me semblait essentiel de lancer cet appel, élaboré après de nombreux échanges et interrogations pour l'avenir, que nous nous posons avec Isabelle, So Ann et Metallah. L'écologie nous concerne tous et nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre éternellement que des avancées importantes soient faites.

A vous de réagir.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour une union cordiale de l'écologie politique  - N.Hulot - C.Lepage  D. Voynet.
Non à une candidature solitaire de N. Hulot

Les présidentielles de 2007 sont une chance unique de faire ENFIN émerger une politique écologiste sur le plan national. Cette opportunité ne se représentera pas demain.

L'heure est au rassemblement car c'est bien la Terre qui va mal et notre avenir qui est en question.

Crédité de 11 % des voix, Nicolas Hulot, s'il se présentait, ne serait de toute manière pas élu. Dominique Voynet ou Corinne Lepage ne seront, bien entendu, pas plus élues que lui. Mais la candidature  Hulot anéantirait en profondeur les deux partis de l'écologie politique en France, privant ces derniers des capacités qu'ils utilisent depuis toujours pour agir, politiquement, sur le terrain. Nous ne pouvons nous permettre ce luxe.

Mais nous ne pouvons pas non plus nous permettre de rater la tribune.

Dans quelques années, nos enfants nous demanderont pourquoi ces idées ont mis tant de temps pour être réalisées...

Il est donc temps que les choses avancent.

C'est pourquoi nous demandons à Nicolas Hulot, Corinne Lepage et Dominique Voynet de se rapprocher. Sans remettre en cause leur indépendance et leurs différences, nous leur demandons de prendre un moment pour regarder la situation d'un oeil neuf.

Comme d'autres partis ont su le faire pour faire avancer leurs idées communes et les mener au pouvoir, sans remettre en cause leur indépendance et leurs différences.


Il en va de notre avenir à tous.


Si vous aussi, vous souscrivez à cet appel, merci de le relayer sur vos blogs ou d'y apporter votre soutien ou  vos remarques

 

 

Published by Grégoire JACOB - dans Agir
commenter cet article
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 00:33

Hier, en relayant le message des 3 eurodéputé(e)s, trouvant que la question posée était intéressante, je ne pensais pas que cela ferait autant réagir......mais tant mieux et merci pour toutes vos réactions. Je pense que nous n'en sommes qu'au début de cette réfléxion.

Plusieurs remarques pour relancer et continuer le débat :

Pensez vous que les bons sondages de Hulot peuvent se transformer en votes réels au final? (je sais que certains vont dire qu'avant l'élection, les sondages ne font pas tout mais ....Royal a gagné comme cela et ne se dégonfle toujours pas dans les sondages, idem pour Sarkozy et idem pour Le Pen...)

Si Hulot se présente, ne va t'il pas faire exploser les Verts avec en plus, le retour de Bové qui serait soutenu par l'aile gauche des Verts?...avec pour conséquence un parti qui n'existerait plus (et c'est bien dommage car ce sont bien les élus verts qui font avancer les dossiers écolos dans les régions et les municipalités) et en plus, un score en faveur de Hulot qui serait moindre, du fait de la présence de Bové?

Est ce que la Green Team "Hulot + Lepage + Voynet" (par ordre alpha, vous remarquerez) ferait plus avancer l'écologie politique auprès des citoyens français (et je ne parle pas des écolos déjà convertis) que des candidatures séparées de Lepage et Voynet?

Et puis, deux petits moments de détente (car je pense qu'il faut savoir garder un certain recul face à toutes ces questions et relativiser quand même le débat) avant de laisser des commentaires que j'espère aussi nombreux et intéressants qu'hier....

Cette première vidéo me fait penser à l'arrivée de Hulot dans cette campagne....

r

Quant à celle ci, elle symbolise, j'imagine, l'ambiance en ce moment, entre ces trois personnalités?

Published by Grégoire JACOB - dans l'écolopolitique
commenter cet article
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 12:15
 

Je viens de tomber sur cette info.....Comme le sujet est particulièrement d'actualité, je voulais savoir ce que vous en pensiez et connaître votre vision pour la suite.

mercredi 10 janvier 2007.par Yves Caron

 
Marie-Hélène Aubert, Jean-Luc Bennahmias et Marie-Anne Isler Béguin diffusent actuellement un appel pour "une candidature unique de l’écologie aux présidentielles". Ils ajoutent : "et vite !"

Ils demandent que les deux candidates déclarées de l’écologie tendent la main "au troisième candidat visiblement le plus fort dans l’opinion". Face aux enjeux contemporains et prenant en considération la réelle sensibilité développée par la population, il et elles souhaitent que se crée un "élan commun" qui réponde aux dangers qu’encoure la planète, "en France comme partout ailleurs".

Voici le texte intégral de l’appel, vous pouvez le signer en envoyant vos coordonnées à Marie-Hélène Aubert.

Pour une candidature unique de l’écologie aux présidentielles... et vite !

Tout doit être fait aujourd’hui pour fédérer les écologistes autour d’une candidature et d’une dynamique communes, pour que les deux candidates déclarées tendent la main au troisième candidat visiblement le plus fort dans l’opinion, et ouvrent les discussions.

Car la question écologique a enfin fait irruption dans le débat politique et c’est tant mieux. Il y a en effet urgence à amorcer une mutation profonde de notre modèle de développement, fondé sur une consommation effrénée de matières premières et d’énergie, au détriment de la santé et de la cohésion de sociétés humaines de plus en plus touchées par les bouleversements de la biosphère, face auxquelles les inégalités du Nord au Sud sont croissantes et insupportables.

Pourtant les initiatives foisonnent, les moyens existent, et la demande est immense pour un lien retrouvé avec la nature comme pour une autre vie, à la fois plus sobre, plus solidaire et plus conviviale.

Mais tout se passe comme si les écologistes de toujours étaient dépassés par la vague d’aujourd’hui, incapables de s’organiser et de se mettre d’accord, dans la perspective des échéances capitales de cette année, sur une plate-forme, une stratégie, et une candidature unique aux présidentielles.

Dominique Voynet reste prisonnière d’une logique partidaire fermée, Corinne Lepage de sa détermination et de son obstination personnelles, et Nicolas Hulot, manifestement le mieux placé dans le contexte actuel pour convaincre une bonne partie de l’opinion, n’en finit plus de noter les copies des autres candidat-e-s et de « croiser les doigts pour ne pas y aller » (de quoi doucher les ardeurs des supporters les plus enthousiastes...).

Cette situation exaspère et désespère les millions de citoyens qui pensent qu’en effet le moment est venu d’inscrire résolument l’écologie au cœur du débat et des politiques publics, au-delà des promesses bien peu crédibles de candidats qui assurent faire maintenant en quelques mois ce qui a été refusé peu ou prou depuis des années par les gouvernements successifs.

Cette situation ne peut plus durer. Oui, il faudra choisir des priorités fortes, les décliner en propositions concrètes. Oui, il faudra parler du second tour des présidentielles, et de nos présences aux législatives. Oui, il faudra évoquer la refondation de l’écologie politique sur des bases différentes de celles des années 70.

Serait-ce donc impossible pour les membres de partis et d’associations écologistes qui se connaissent et partagent les mêmes combats depuis des années ? Le gouffre serait-il si grand entre ces trois candidats, qui sont chacun et chacune des militants de la cause écologiste humanistes, attachés aux droits de l’homme et aux valeurs républicaines, et pro-européens, aux parcours certes différents mais tous de grande valeur ?

A l’évidence non. Alors qu’attend-on ? A l’heure où Nicolas Hulot est crédité de plus de 10% des intentions de vote et qu’une synergie entre les trois candidatures mettrait l’écologie sans doute au-delà, c’est-à-dire en mesure de peser réellement sur les choix politiques des gouvernements à venir, on laisserait passer cette chance ?

Si nous ne parvenons pas à créer cet élan commun, l’écologie politique risque de connaître un naufrage électoral inversement proportionnel aux espoirs suscités aujourd’hui. Ce serait gravissime, pas tant pour des petits partis qui en ont vu d’autres, que pour l’avenir d’une planète en danger, en France comme partout ailleurs.

Signataires : Marie-Hélène Aubert, Jean-Luc Bennahmias, Marie-Anne Isler Béguin, Députés Européens Verts

Published by Grégoire JACOB - dans l'écolopolitique
commenter cet article
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 00:40

Vous savez, le réchauffement climatique.......ce qui doit arriver aux enfants de nos enfants.....et bien NON, c'est bien réel et ce réchauffement a déjà commencé.

D'ailleurs, qui n'entend pas régulièrement : " quand même, y'a plus de saisons" ou encore "vraiment, le temps, c'est n'importe quoi". Et bien oui, ces deux remarques sont peut être justes mais dit plus proprement, cela fait : "Nous sommes en phase de réchauffement climatique"

Petit tour météo de la planète :

New York : pour demain : 4° et 12° pour dimanche (habituellement, en janvier, entre -3 et 3°)

Managua (nicaragua) : demain et dimanche : 33° (habituellement, entre 21 et 32)

Rio : Demain 30 et 28 dimanche (habituellement entre 23 et 29)

Tachkent (Ouzbekistan) : demain 2 et 4° pour dimanche (habituellement une moyenne de 1°)

Sidney : Demain 27° et dimanche : 30° (habituellement entre 18 et 26)

Göteborg : demain 4° et dimanche 3° (habituellement -1° en moyenne).....et en plus, mes enfants qui font la gueule car il n'y a toujours pas de neige :-( et les luges du père noël qui restent bien rangées..

Marseille : demain et dimanche 16° (habituellement entre 3 et 11°)

OK, c'est un tour du monde très rapide, ce sont des prévisions à 4 jours et surtout, ces températures ne sont pas remises en perspective, sur une année complète mais l'ensemble est quand même assez déroutant, non? Tout cela pour dire que nous sommes déjà entrés dans une phase de réchauffement climatique et qu'il faut arrêter de se voiler la face. D'ailleurs, les experts du GIEC nous le disent depuis 1988 et surtout plus distinctement, depuis 1995. " L'amplification des extrêmes sera la première manifestation des changements climatiques globaux" !

Alors, que faire si ce n'est ....adopter l'écologie politique, militer, réduire nos émissions de GES, repenser nos modes de transports et de consommation, interpeller toujours et toujours nos politiques sur ces questions...

Et puis, pour les archives....une vidéo avec de la neige.......à montrer à nos enfants dans quelques années car ils auront de moins en moins d'occasion de la voir, la neige

Published by Grégoire JACOB - dans Réchauffement climatique
commenter cet article
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 12:49

Est ce qu'un jour, l'écologie politique pourra peser dans ce pays?

Je pense qu'à terme, nous y arriverons car face aux défis qui se poseront, nous n'aurons pas d'autre choix que d'emprunter cette voie que nous appelons depuis tant d'années.

Cependant, si nous avions plus de moyens, cela aiderait.....

Petits calculs de campagne présidentielle.

Les dépenses maximum pour le premier tour doivent atteindre 14,8 Millions d'Euros et si le candidat est au second tour, cela peut monter jusqu'à 19,7 millions d'Euros. En 2002, les dépenses avaient été de 18 Millions pour CHirac, 12,5 Millions pour Jospin et 11,65 Millions pour Le Pen (lequel se pose toujours en victime, n'oublions pas)

En 2007, les candidats d'idées (bref, ceux qui  vont faire moins de 5%) essayent de rester à moins de 739.800 € car c'est le montant qui leur sera remboursé par l'Etat

Alors, quand je lis que le sacre de Sarkozy va coûter 3,5 millions d'Euros, rien que pour ce dimanche...avec des trains spéciaux, des bus, des locations de hall, des écrans géants.....et que de l'autre, les Verts et Cap 21 (C. Lepage) pensent ne dépenser que 700.000 € .....je me dis que le jeu n'est vraiment pas équilibré.

Ne parlons pas non plus des temps de parole dans les médias ....

Bref, à nous de blogguer, d'expliquer, de sensibiliser pour faire avancer nos idées et les discours écolos dans la société car au final, c'est bien David qui a gagné, non? 

Published by Grégoire JACOB - dans Le coup de gueule écolo
commenter cet article