Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 22:34

Quand on quitte son pays, ne serait ce pour quelques années, des travers ou avantages de celui ci apparaissent plus facilement au grand jour. Et puis, quand on a pour "référence" la Suède, c'est assez intéressant car on se dit que la France a encore des progrès à faire dans de nombreux domaines.

journ--e-mondiale-refus-misere.jpgLe premier ....la modestie ! (je sais qu'en écrivant cela, vous allez me dire que c'est moi qui devrais faire preuve de modestie mais bon, j'assume mes propos :-)) Ainsi, hier matin, j'ai pu voir un reportage à la télé qui expliquait que c'était en France qu'était née, il y a 20 ans, la journée du refus de la misère .... Bref, méga cocorico pendant 30 secondes sur tous les autres pays mondiaux qui nous ont suivis en mettant en place une telle journée ....pour terminer le reportage sur : "actuellement, en France, plus de 7 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté!". Affligeant, comme traitement de l'information, non?

hulot.jpgLe second......la modestie ! Je prends ainsi pour exemple Nicolas Hulot qui, dans une tribune récente du Monde ou dans des propos qu'il peut tenir lors d'interviews, ne cesse de dire que l'Europe entière nous regarde dans le cadre du Grenelle de l'Environnement ! .....J'ai envie de dire que l'Europe entière nous regarde certainement du fait de notre retard en matière environnementale mais certainement pas pour la tenue de ce Grenelle de l'Environnement ! Commençons à rattraper nos amis européens et peut être qu'après, ils pourront suivre notre exemple ! 

egalite.jpgLe troisième ....la modestie ! On donne des leçons au monde entier, sur l'égalité......aussi, quand les personnes n'ont pas les mêmes avantages pour accéder à leur retraite, peut on parler d'égalité? En Suède, il est IMPENSABLE qu'il y ait des régimes spéciaux .....car, les êtres humains se doivent d'être égaux à tous les niveaux. Autant, pour cette histoire de retraite, je ne me sens pas capble de savoir s'il faut que les uns et les autres doivent travailler plus ou moins longtemps, il n'empêche que je trouve profondément anormal que les règles ne soient pas les mêmes pour tous ! 

Malgré ces manques évidents de modestie....s'il y a bien une chose qui est certaine.....c'est que la France reste un très beau pays dans lequel il fait bon vivre et ça, ne l'oublions pas non plus :-)

Published by Grégoire - dans ecolodujour
commenter cet article
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 23:40

C'est ainsi que l'on pourrait percevoir ce projet de Viikki, qui a vu le jour à la fin des années 90 à Helsinki, en Finlande. 

viikki.1doc.jpg

Au départ, le souhait de la municipalité d'Helsinki était d'agrandir l'université (spécialisée dans les bio technologies et bio sciences) et de construire des habitations permettant de loger 15.000 habitants, d'accueillir jusqu'à 8.000 salariés et 6.000 étudiants. L'idée est née en 1989 et les premières constructions datent de la fin des années 90.  A ce jour, le projet en est à la moitié de ses objectifs en terme de "volume". Cependant, au niveau des objectifs environnementaux, les résultats sont probants.

viikki3.jpg

En se lançant dans cette extension, les architectes et urbanistes devaient intégrer les objectifs suivants :
- Réduction de la consommation des ressources naturelles aussi bien dans la construction des habitations que dans leur maintenance.
- Réduction des consommations d'électricité, de chauffage et d'eau, au regard des standrads finlandais
- Remplacer autant que possible le recours aux énergies fossiles par des énergies renouvelables
- Faire de cet éco équartier un quartier abordable à tous les budgets
et enfin, préserver et même encourager la biodiversité.

viikki-2.jpg

 Ainsi, après construction, il apparait que la consommation est en moyenne de 120 Kwh/m2 et pour certaines habitations, cela descend à 45 Kwh/m², la consommation moyenne d'eau est 22% sous la moyenne finlandaise, les déchets produits par habitants (160kg/an) sont à 20% sous la moyenne nationale et les émissions de CO2 dégagées par les différentes habitations sont également à 20% en deçà de la moyenne finlandaise.


L'approche sociale de ce quartier a également bien été prise en compte avec des logements sociaux dédiés et des jardins réservés à certaines familles, leur permettant de cultiver fruits et légumes.

viikki4.jpg

Toutes les solutions possibles ont été testées dont l'énergie solaire (oui, oui, vous lisez, bien, nous sommes à Helsinki mais on cherche également à capter le solaire!) avec par exemple une maison qui a intégré de nombreuses cellules photovolataiques, lesquelles arrivent à produire 15 à 20% de l'énergie de la dite maison. 

Alors,...si tout cela est possible en Finlande depuis bientôt 10 ans, on se met à espérer qu'enfin, de telles réalisations et conceptions arrivent en France, non? 

 

15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 17:40

Je suis depuis hier en France, pour une semaine...aussi, je risque d'avoir peu de temps pour bloguer. Cependant, ce matin, je voulais réagir à deux points qui me semblent importants.

 

Le premier concerne cette idée de la commission de Jacques Attali, de créer de toute pièce 5 villes vertes, appelées Ecopolis et destinées à 50.000 habitants. L'idée est séduisante sur le papier mais à mon avis, elle est à l'image d'un mal français. On fait tout dans le show off (Regardez mes belles villes écolos) et rien en profondeur.  Ces villes peuvent certainement être intéressantes mais ....où va t'on les construire et puis, il me semble plus pertinent de faire du "vert" partout, avec des réhabilitations intelligentes, des nouvelles constructions vraiment écolo plutôt que dans 5 villes seulement. Cela donne le sentiment que les maires vont pouvoir s'exonérer de faire de l'écolo dans leur ville en disant ....Et bien, on attend de voir ce que donne Ecopolis ! 
Car, si en Suède, ils sont autant en avance sur tout ce qui est habitat écologique, éco-quartier et autres solutions environnementales, c'est bien parce qu'ily a eu sur l'ensemble du territoire, il y a dix ans, une véritable impulsion dans cette direction.....et non uniquement dans 5 villes ! Que le gouvernement travaille plutot sur des pistes de fiscalités environnementales que sur du show off!

Et cela m'amène à la remarque suivante, qui est peut être fausse mais je compte sur vous pour me corriger. Depuis que je suis ici, tout le monde me dit "Ah oui, la Suède, on en parle beaucoup en ce moment avec le Grenelle de l'Environnement.....ils sont vraiment en avance"....mais voilà, ça ne va pas plus loin. J'ai le sentiment qu'avec le "gavage" actuel d'info écolo dans les journeaux et à la télé, les gens s'en contentent et .....n'ont pas l'air prêt à passer à l'action, à demander telle ou telle réalisation dans son quartier, à consommer différemment. 

Bon, j'espère me tromper mais jusqu'à maintenant, c'est vraiment l'impression que ca me donne !

Published by Grégoire - dans Qu'en pensez vous
commenter cet article
14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 17:40

Vous savez que l'on nous explique régulièrement que tous nos problèmes viennent du manque de croissance car la société française serait bloquée. Certes, il y a beaucoup de choses à revoir mais quand je lis que la commission Attali, pour la libération de la croissance, souhaite retirer de notre constitution le principe de précaution, qui serait un frein à la croissance, cela me laisse très sceptique quant à la finalité réelle de cette commission !

Tout d'abord, ce principe n'a été inscrit dans notre constitution qu'à partir de 2004.....Bref, si la croissance a "plongé" depuis 2004, faites moi signe car perso.....je ne vois pas trop de différence !

Ensuite, j'ai envie de dire à Monsieur Attali qu'en Suède, la croissance en 2006  tout comme celle annoncée en 2007 sera d'environ 3,5% (dont 1% que l'on attribue généralement aux Nouvelles Technologies de l'Environnement)......et pour info, les bases du principe de précaution datent ici de 1969, avec la loi suédoise de protection de l'environnement qui introduit le concept d'activités dangereuses pour l'environnement pour lesquelles la charge de la preuve est inversée.

Alors, est ce que le manque de croissance en France est dû au principe de précaution ou au contraire, le manque de croissance est il une des conséquence du retard dans l'application du principe de précaution en France? La question mérite d'être posée, non? 

EADS : On se demande dans quel pays nous sommes ! 
Voilà l'Etat qui vient de se faire baiser enfler d'un milliard 300 millions de Francs (environ 200 Millions d'Euros) en rachetant les actions de Monsieur Lagardère et ce, juste avant que l'on annonce les retards de livraison des Airbus A380 (lesquels ont entrainé une forte baisse des cours de l'action) alors que l'Etat connaissait également ces retards possibles (cf le Canard enchainé de cette semaine).

Le problème, c'est quand Monsieur Lagardère est interrogé par des journalistes, on se demande si cela est crédible. Tout d'abord, les journalistes sont souvent ses propres salariés. Ensuite, Lagardère s'annonce comme le frère du Président ... (en gros, un intouchable, dans notre "république monarchique")....et donc, il se met à accabler dans sa dernière interview l'ancien Premier Ministre, D. de Villepin lequel est un des plus grands opposants à Sarkozy. Bref, on manipule les uns et les autres mais au passage, c'est quand même l'Etat (c'est à dire nous, simples citoyens et contribuables) qui se retrouve un peu plus appauvri encore. Fillon nous disait que nous étions en situation de faillite......Je pense qu'il aurait pu rajouter ....en situation de faillite morale, ce qui me semble beaucoup plus juste !


Le Grenelle de l'Environnement : La FNSEA laisse entendre qu'elle ne s'opposerait plus à un gel des cultures OGM  en plein champs..... Soit on rêve, soit on tombe dans un jeu de dupes. Conclusion : ne nous laissons pas endormir et maintenons la pression sur le gouvernement et nos élus, pour que ce Grenelle soit un vrai rendez vous et non un simple effet d'annonces de mesurettes politiques.....c'est loin d'être gagné !

12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 10:08

Voilà une bonne nouvelle pour l'environnement et puis, cela tombe en France en plein Grenelle de l'Environnement, plutôt positif, non?

al-gore.jpgEn ce qui concerne Al Gore, j'espère surtout que cette distinction lui permettra d'avoir un plus grand échos encore auprès des populations et en particulier, dans son pays car ....on attend toujours qu'ils appliquent les principes du protocole de Kyoto....(et les mécanismes qui devraient suivre).

Quant au GIEC, je suis vraiment très content qu'il soit également distingué car ce regroupement de scientifiques et chercheurs du monde entier prouve à quel point les théories du réchauffement climatique qui s'accélère à cause de l'homme, ne doivent plus faire l'objet de débat mais qu'il faut enclencher les mécanismes pour que nous trouvions des solutions afin de ralentir le processus. Des Etats s'y attelent plus vite que d'autres (je pense en particulier à la Suède) mais cette distinction devrait inciter plus encore les citoyens à demander à leurs dirigeants politiques ce qu'ils font réellement pour lutter contre le réchauffement climatique.

Et puis, si cette distinction pouvait également doper le blog action day, qui a pour objet d'inviter les blogueurs du monde entier à parler d'environnement le 15 octobre, soit dans 3 jours, ce serait quand même de nouvelles avancées...

Voici d'ailleurs la vidéo de présentation de cette action.

 



En tous les cas, voici des bonnes nouvelles, non?
Published by Grégoire - dans Qu'en pensez vous
commenter cet article
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 10:50

Je viens de lire dans la presse des publicités payées par le mouvement des jeunes agriculteurs. Hélàs, les formats de ces pubs sont trop grands et je n'arrive pas à les scanner correctement mais je vais ici reprendre les différents éléments présents et essayer de les commenter/décortiquer.


Timg060.jpg

Tout d'abord, le titre, en très gros  :
Y aura t'il encore des jeunes agriculteurs pour produire nos aliments demain?
puis "Les premières propositions du Grenelle de l'Environnement bouleversent l'agriculture française" (sous entendu, si bientôt nous n'allons plus avoir de jeunes agriculteurs, c'est à cause des propositions du Grenelle !!!)

"Les jeunes agriculteurs soutienne les objectifs du Grenelle pour un environnement mieux préservé mais regrettent que les volets social et économique qui font aussi partie du développement durable ne soient pas pris en compte" . Là encore, curieux raccourci ou sous entendu du style : Les écolos ne pensent qu'à la nature et pas aux êtres humains....ce qui est faut quand on lit les propositions du groupe 4 du Grenelle de l'environnement, lesquelles par exemple préconisent la mise en place d'un référentiel avec un niveau de "haute valeur environnementale". Dans le cas où des jeunes agriculteurs souhaiteraient se lancer dès le début dans cette filière, ils se verraient attribuer un bonus. 

"De plus, en visant tous les moyens modernes de production, il risque d'aboutir, à terme, à arrêter certaines cultures et à délocaliser les productions agricoles"... En gros, les écolos nous proposent le retour à la bougie et ne sont pas responsables car ils s'attaquent au coté moderne. Ensuite, on parle juste d'un "risque" et on ne précise pas quelles cultures il va falloir arrêter ou délocaliser !

Puis viennent deux grandes interpellations : "L'environnement sera t'il gagnant?
- Délocaliser, c'est utiliser du pétrole pour importer nos aliments depuis l'Amérique du Sud ou l'Asie
- Délocaliser, c'est ne plus pouvoir identifier l'agriculteur qui a produit ce que nous mangeons et régresser en matière de traçabilité et de sécurité alimentaire, ce qu'exigent pourtant les consommateurs
"

Grossièrement, cela sous entend...si on fait ce que nous disent les écolos, on va être dépendant de l'étranger et c'est bien connu, tout ce qui vient de l'étranger, c'est mauvais et dangeureux ! Par ailleurs, dans le document, tout le monde s'accorde dans l'introduction pour expliquer qu'une approche intensive appauvrit la fertilité des sols ....et dans ce cas, si l'on doit interrompre les productions, c'est à cause des écolos ou d'une utilisation excessive des ressources naturelles? Enfin, à aucun moment n'est mentionné dans les recommandations du Grenelle un abandon de certaines cultures donc, pourquoi nous faire peur avec l'étranger?...(mais peut être est ce de mode?)

Autre chapitre : 
"Notre vocation : nourrir les Hommes. 
Et demain?
- Les stocks alimentaires mondiaux sont au plus bas
- Le prix de certaines matières premières agricoles a doublé récemment, menaçant le pouvoir d'achat de tous les foyers à commencer par les plus modestes
- En 2007, année pluvieuse, nous n'aurions pas eu de raisins ni de pommes de terre sans protéger nos récoltes
"
Là encore, je trouve les arguments simplificateurs....car si les stocks alimentaires sont au plus bas, c'est bien parce qu'il y a un basculement du monde agricole pour produire des "matières premières" nécessaires aux agro carburants et non plus pour l'alimentation. Ensuite, si le pouvoir d'acaht est menacé pour certains produits, cela peut découler de l'argument précédent mais aussi pas une intensification des coûts marketing (plus d'emballages, plus de promo télé et boites aux lettres) car souvent, la matière première représente peu dans le prix final du produit ! Et puis, terminer sur l'argument sous entendu que nous n'aurons plus de vin, nous Français, si on ne garde pas tous les pesticides....C'est un peu, gros comme ficelle, non?

Viennent ensuite les conclusions
"Seule une agriculture moderne et durable peut conjuguer production suffisante, qualité et sécurité sanitaire des aliments.
Nous avons déjà réalisé de nombreux efforts pour raisonner nos méthodes culturales (diminution des intrants...), pour mieux gérer les ressources en eau et pour maintenir la biodiversité...
Des progrès sont encore possibles pour continuer à améliorer les bilans environnementaux de l'agriculture et nous sommes prêts à nous y engager. C'est pourquoi nous devons prendre part aux débats."


Pour le premier point, tout le monde ne peut qu'être d'accord car c'est très généraliste et "ca ne mange pas de pain"...toute la question est de savoir ce que l'on entend pas une agriculture durable ! 

Pour le second argument, je trouve que le propos est une fois de plus vicieux. Il sous entend que des efforts ont déjà été faits et que donc, il faut faire confiance aux agriculteurs pour la suite alors que ces efforts, il aura fallu au moins 20 ans pour qu'ils apparaissent et ils sont loin d'être suffisants. On est dans une logique du "je fais des efforts donc, laissez moi tranquille" mais, le rôle de l'Etat n'est il pas d'impulser une dynamique, de tracer des grandes lignes pour que tout le monde s'y adapte le plus rapidement possible plutôt qu'un laisser faire souhaité par les Jeunes Agriculteurs?

Enfin, terminer par "nous devons prendre part aux débats" est très choquant car une fois de plus, cela laisse entendre que ce sont les écolos qui vont tout dicter lors de ce Grenelle mais .....quand on regarde sur le site du Grenelle de l'Environnement, on voit qu'il y a eu un représentant des Jeunes Agriculteurs aux travaux préparatoires, tout comme des représentants de la FNSEA.

En fait, cette publicité est pour moi un "bel" exemple de manipulation des esprits, qui fait appel aux angoisses des Français en les enfermant dans un schéma du style : "l"écolo n'est pas responsable, moi qui suis un terrien, tu peux me faire confiance".

Alors, quand je lis ça, je ne me demande pas s'il y aura encore des jeunes agriculteurs pour produire nos aliments demain mais plutôt s'il y aura encore des jeunes agriculteurs pour continuer à nous manipuler demain !

Published by Grégoire - dans l'écolonomiste
commenter cet article
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 23:50
Cette semaine, je vous propose de retourner en Suède, à Malmö qui a été classée au 5ème rang des villes les plus vertes par le magazine environnemental Grist . Et cette fois ci, nous allons dans le nouveau quartier de Västra hamen. 

turning-torso1.jpg
Au départ, il s’agissait d’une ancienne zone industrielle, laquelle avait été particulièrement touchée par les fermetures d’usines (en particulier SAAB au début des années 90) et les délocalisations. Aussi, la municipalité de Malmö a souhaité réhabiliter les terrains pour en faire un véritable éco-quartier en bord de mer.

A la fin des années 90, les grandes lignes du projet ont été définies avec comme objectifs :

  • Une diminution de la consommation énergétique

    Une limitation de la circulation automobile

    Une diminution des déchets

    Un système de récupération et traitement local des eaux pluviales

    Une obligation pour les architectes de contribuer à maintenir et développer une biodiversité en milieu urbain

Dès les grands principes établis, une véritable émulation est née et des projets de différentes formes ont été ensuite confiés à des architectes, respectant tous l’esprit de ce quartier.


Il en résulte une grande variété des projets et un standard annuel général de consommation énergétique de moins de 105 Kwh/m² (même si certains bâtiments enregistrent de biens meilleurs rendements)
MalmoLogBo01TangoMRYFFNS.jpg


MalmoLogBo01Win.jpg


A proximité de ce quartier vert s’est également construite la Turning Torso, de l’architecte Santiago Calatrava. Personnellement, je trouve la réalisation particulièrement bien réussie d’un point de vue esthétique et je trouve qu’elle s’intègre aussi très bien dans cette ville.

turning-torso.jpg
La tour mesure 190 mètres de haut et comporte 54 étages. Elle a été dessinée d'après une sculpture du même architecte appelée 
Twisting Torso. Elle est composée de neuf cubes de cinq étages chacun, qui tournent sur eux-mêmes en s'élevant, ainsi, le segment le plus haut est décalé de 90 degrés dans le sens des aiguilles d'une montre par rapport au sol. Les deux cubes les plus bas sont destinès aux bureaux et on retrouve des appartements dans les suivants.

 


Aussi, à l’heure où l’on s’inquiète à juste titre de l’expansion des villes et des problèmes démographiques, cet ensemble, constitué d’un coté d’un éco quartier et de l’autre, d’une tour pouvant loger de nombreuses familles, me semble être une bonne base de réflexion pour de nombreuses villes, non ?
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 19:18

En 2002, l'Organisation Mondiale de la Santé a mis en place un concours ouvert aux photographes, artistes et vidéastes sur des thématiques touchant à la santé.

Cette année, le thème était justement sur le lien santé/environnement et il en est ressorti des photos très émouvantes ainsi que des vidéos.

Pour ce qui est des photos, j'ai relevé celles ci que je trouve aussi belles que désolantes. Il n'empêche, elles interpellent et c'est bien tout l'enjeu de ce concours.

Endormi sur le lit d'une rivière

Photographe : Nimai Chandra Ghosh - Inde
"L'instabilité du climat entraîne une multiplication des sécheresses et leur aggravation. Ces sécheresses - qui, comme ici, assèchent le lit des rivières - frappent plus durement les pays en développement que les pays développés.
Environ 60% des ressources tirées de l'écosystème mondial (eau douce et air pur) sont dégradées ou gaspillées."

Enfants sous un pont
enfants-sous-un-pont.jpg
Photographe : Dennis Rito - Manille

"Les pauvres et les exclus sont souvent les premières victimes de la dégradation de l'environnement. Ces enfants qui habitent sous un pont dans des abris de fortune, partagent les conditions insalubres et dangereuses dans lesquelles vivent les habitants des bidonvilles"

A la fontaine (création numérique)
cr--ation-num--rique.jpg
De Anupan Pal - Inde
"La survie et le développement de l'enfant ne sont possibles que si certains besoins fondamentaux sont satisfaits, comme par exemple si l'environnement est sain et sûr. La disponibilité d'eau potable et de moyens d'assainissements de base permet de prévenir les maladies à transmissions hydriques"

Enfin, différentes vidéos ont été primées. Je vous "recommande" celle ci, sur l'
impact sur la santé du travail dans les décharges...... C'est saisissant et "démoralisant" mais autant regarder la réalité en face, non ? car c'est bien dans ce monde que nous vivons, aussi ! (le film dure 12 minutes et sincèrement, je trouve qu'il vaut la peine de le regarder jusqu'au bout) 

Sincèrement, j'espère que ces photos et vidéos vont circuler aussi bien sur le net qu'à la télé car plus nous serons nombreux à les avoir vu, plus nous aurons de chance de faire pression sur nos politiques.

Published by Grégoire - dans Mes loisirs d'écolo
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 21:06

contre-grenelle.jpgCe week end s'est tenu une réunion, dite contre-Grenelle de l'environnement, lors de laquelle les participants "ont voulu dénoncer l'OPA de la droite et des milieux d'affaire sur l'écologie et verser au débat des propositions pour entrer dans une vraie négociation avec un rapport de force". De plus, les organisateurs dénoncent "une opération de marketing et d'affichage et des mesurettes qui ne changeront rien".

Et bien moi, quand je lis de tels propos, j'avoue que cela me déprime et ce, pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, si l'on se dit écolo, on ne peut qu'encourager avec vigilance des démarches qui veulent faire avancer les dossiers environnementaux. Le Grenelle n'est pas encore dans la phase des décisions mais encore dans la phase de négociation. Dire dès maintenant que la partie est jouée ....c'est le meilleur moyen de faire capoter les négociations....mais peut être est ce l'objectif de ces mouvements d'extrême gauche qui risqueraient de perdre leur fond de commerce?

Ensuite, parler d'un rapport de force ......Hélàs, j'ai envie de rire car pour l'instant, le rapport de force n'est clairement pas en faveur des défenseurs de l'environnement. Si l'on doit attendre que les rapports de force se rééquilibrent, pouvons nous nous permettre d'attendre encore des années et des années?

Aussi, si un espace d'action en faveur de l'écologie se profile , il faut en profiter, l'élargir au maximum pour faire gagner l'environnement...et personnellement, si c'est un gouvernement de droite qui le fait .....j'applaudirai car ce qui est important, au final, c'est l'environnement ou le rapport "droite/gauche"?

Par ailleurs, parler d'OPA de la droite sur l'écologie c'est stupide. L'écologie fait elle partie de la gauche? Pour moi, l'écologie doit être partagée par tout le monde et si on la laisse dans des luttes stériles de clans, on prend en otage notre avenir et c'est le meilleur moyen de ne jamais faire avancer ces dossiers.

Enfin, j'ai envie de terminer ce papier en parlant plus particulièrement de la Suède, qui est souvent montrée en exemple par les défenseurs de l'environnement. Ici, on est dans l'action et non dans la parole. Les Suèdois ont une forte culture du consensus et partent du principe que lorsqu'une décision parfaite est impossible, il faut favoriser les compromis mais surtout....AVANCER

vrai-grenelle.jpgAlors, quand on est "pour" ou "contre" ou "pour le contre" ou "contre le pour du contre".....on parle mais pendant ce temps là, notre environnement se détériore. Aussi, il serait temps que l'on agisse. Et quand j'entends des discours du style" demain, il sera trop tard", je me demande ce que font ces personnes "aujourd'hui" au delà de la parlote.

Et pour terminer, je souhaitais reprendre les propos de Dominique Voynet à destination de Jean Louis Borloo, au Sénat, lors du débat autour du Grenelle : Je ne souhaite qu'une chose, que vous réussissiez
. Ce sera tout sauf simple, tout sauf consensuel. Je vous envie et je vous plains aussi. Bon courage, il vous en faudra"

Et si pour une fois, tout le monde mettait vraiment son énergie "pour" défendre l'environnement, vous ne croyez pas que nous serions tous gagnants au final?



Published by Grégoire - dans l'écolopolitique
commenter cet article
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 21:10

Qu'y a t'il de commun entre cette maison

et celle ci?
Darmstadt.jpg


....et bien, ce sont peut être nos maisons du futur car l'une et l'autre concourrent dans quelques jours au Solar Decathlon 2007.

Il s'agit d'un concours de maisons solaires que construisent, en plein coeur de Washington, des étudiants de vingt universités américaines et européennes.

Du 12 au 20 octobre, le grand public pourra visiter ces maisons futuristes et un jury constitué de professionnels du bâtiment et de l'énergie sera là pour déterminer la maison la plus innovante parmi les 20.

L'objectif de la compétition est de concevoir, construire et faire fonctionner entièrement à l'énergie solaire la maison la plus agréable à vivre et la plus économe en énergie ! Imaginez votre frigidaire ou votre télévision fonctionnant grace au soleil.

On peut regretter qu'il n'y ait pas d'équipe française car ces étudiants (qui ont tous entre 20 et 23 ans) ont déjà des longueurs d'avance sur les autres dans la maîtrise et connaissance des technologies du futur. Il n'empêche, voilà un projet porteur d'espoirs, non?

Pour voir certaines maquettes, je vous invite à cliquer sur ce lien  (puis sur le lien de chaque équipe) et promis, dès que le gagnant aura été désigné, je vous en ferai part, avec les photos de la maison réelle.

Published by Grégoire - dans Agir
commenter cet article