Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 07:58
Copenhague est passée et ... l'échec de cette conférence va laisser de nombreuses traces !

La question qu'il faut maintenant se poser est : comment rebondir et comment continuer nos actions de sensibilisation en faisant pression sur nos dirigeants !


images.jpg

La difficulté de l'exercice est triple.

Premièrement, si on peut faire plus ou moins pression sur nos dirigeants dans les pays démocratiques, comment faire pour des pays comme la Chine et la Russie....en sachant qu'ils sont parmi les plus gros pollueurs mais parmi les moins démocratiques !?  La liberté d'expression n'ayant pas de place, je vois mal comment, de l'intérieur, des militants et blogueurs pourraient faire évoluer les choses .....et sans pression citoyenne, je ne pense pas que le gouvernement chinois accepte la moindre concession sur la lutte contre le réchauffement climatique!

Deuxièmement : En Europe, la baisse des émissions de CO2 est reprise maintenant dans les discours de tous....ce qui est une bonne chose mais dans les faits, nous sommes loin d'une mise en pratique réelle des belles intentions. Comment obliger nos politiques à se conformer à leurs jolis discours et les empêcher de continuer leurs opérations de communication? A force de dénoncer, on lasse vite les lecteurs/citoyens donc ...il faut peut être trouver une nouvelle forme de "militantisme"

Troisièmement : La société civile et les ONG ont été très mobilisées pour préparer Copenhague. L'échec de cette conférence ne va t'il pas lasser les citoyens, en leur renvoyant l'image que les mobilisations ne servent à rien ... ce qui pourrait les amener à tout laisser tomber?


Je voulais partager avec vous ces remarques car depuis Copenhague, je me dis qu'il faut continuer nos actions mais certainement différemment...... Dites moi ce que vous en pensez !

Partager cet article

Published by Gregoire JACOB - dans Agir
commenter cet article

commentaires

Gérard 13/06/2010 11:29


Il faut se mobiliser pour obtenir des avancés sur se sujet. Nous pensons que mieux avancé lentement que pas avancé du tout. www.Resolution-BIO.com


Mlle Vacarme 09/05/2010 10:15



Je pense plutôt que l'innovation est le seul moyen de changer réellement les choses.


Il ne faut pas seulement des produits écologistes. Il faut que ces produits "révolutionnent" le mode de vie (du genre les vélos producteurs d'énergie, c'est déjà dans toutes les têtes) et
apportent un réel plus (par exemple faire son pain soi-même).


Même si faire son pain soi même n'a pas de réel impact sur l'environnement, c'est un pas vers un autre mode de consommation, une ouvertures vers d'autres réflexions.


Je pense aussi que ça ne sert à rien d'anticiper la société de demain ou de prévoir comment changer les choses. Personne ne connaît la positition future de la chine, il y a tellement de
facteurs qui peuvent entrer et entrent en jeu. Plutôt agir sur ce qu'on connaît, c'est à dire au niveau de l'entreprise et du marketing.


Et puis, de l'investissement dans le développement, c'est-à-dire le bien être et la justice sociale.



Joeking 03/03/2010 16:37


Pour moi, le pire c'est la dispersion des objectifs, la passion que peuvent mettre certains sur la défense d'un poirier en périphérie urbaine, et en même temps, comment les blamer ?

Il faudrait un manifeste pour la terre, impulsant une dynamique citoyenne, construit sur le plus large consensus possible, y compris les associations de consommation (mais si possible à
l'ecart des partis politiques...). Une déclaration des droits du terrien !
Il faudrait servir ce manifeste par une opération de communication d'envergure, relayée sur tous les médias, parainnées par des radios, des journaux, des magazines, l'Internet.
Il faudrait atteindre une masse critique pour oposer ce manifeste des droits du terrien à tous les partis de France et de Navarre. Que toutes les idéologie de France intégrent l'urgence
environnementale dans leur programme.
Que les partis cessent de nous bassiner avec la croissance spéculative, la rentabilité financière, le produit interieur brut comme mesure de la réalisation des objectifs sociaux.
Il faut que les libéraux comprennent le problème du rien ne se perd tout se transforme. La croissance ne donne pas plus de matières premières. Ne plus parler de produits finis, mais penser en cycle
captation/arrangement/restitution ainsi que le fait naturellement la vie.

Il faudrait symboliquement que ça parte de France, et qu'on puisse répliquer en Europe et plus loin encore.

Il y a tellement à faire mais commençont par clamer haut et fort !


lizier 14/02/2010 12:31


 

Bonjour,


De passage sur votre blog via l'annuaire d'over-blog.


Je vous invite à découvrir un nouveau design + une série d'affiches à commencer par Marie Marchand Arvier pendant la durée des jeux Olympiques !


http://www.nicolaslizier.com/article-creation-j-o-vancouver---marie-marchand-arvier-44834309.html


Je vous souhaite une bonne continuation sur votre site comme dans vos projets bon dimanche.


A bientôt


Nicolas graphiste au Canada



Planète OUI 09/02/2010 17:05


Dites OUI à la Planète !Planète OUI est un nouvel opérateur d'électricité 100% renouvelable.
Consommez renouvelable, c'est bien. Consommez moins, nettement mieux !!
En souscrivant aux services coopératifs, vous acceptez de déclarer et réduire vos consommations électriques. En échange, Planète OUI vous propose des réductions sur votre facture !
Envie de faire plus ?
Vous pouvez si vous le souhaitez, reverser ces économies à l'association de votre choix !
Tout cela avec un kwh au même prix que EDF... et sans engagement.

Une alternative électrique qui donne du sens à votre facture.