Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 09:15

Voilà la remarque que je me suis faite alors que je viens juste de terminer le livre de Corinne Lepage "La vérité sur les OGM, c'est notre affaire!"

 

Lepage-OGM-copie-1.jpgDans ce livre qui sort dans la foulée de l'étude du Professeur Séralini et diligentée par le Criigen, Corinne Lepage retrace l'histoire des OGM en Europe et .....c'est édifiant !

 

La question des OGM se situe dans une zone de flou inadmissible alors que leur impact sur notre santé n'avait jamais été étudié sèrieusement, jusqu'à l'étude du Criigen.

 

Alors, que ressort-il (et je fais un très court résumé) de cette "saga" OGM en Europe?

 

 

Tout d'abord, l'Union Européenne, et l'agence "indépendante" chargée de veiller à la sécurité des aliments, motivent leurs décisions d'autorisation des OGM en Europe sur la base d'études ...produites par les firmes agrosemencières. On imagine mal ces entreprises donner des études dévalorisant leurs propres produits !

 

 

Ensuite, les études mises (partiellement, j'y reviendrais plus tard) à la disposition des autorités européennes, ne portent que sur 90 jours or, 90 jours dans la vie d'un rat, c'est "peanuts" .....et puis, quand on voit les résultats de l'étude du professeur Séralini qui a porté sur deux années complètes, on comprend pourquoi l'industrie des agro semenciers cherche à limiter les résultats à 90 jours !

 

 

Des études partielles mais qui nous engagent tous

 

 

Alors qu'il y a obligation en Europe, pour tous les produits concernant la santé et l'environnement, de rendre public les données brutes des études, curieusement, l'Union Européenne laisse les études concernant les OGM en dehors de cette législation !!!! ...l'Union Européenne aurait-elle peur que l'on puisse étudier et "challenger" ces études et aboutir à d'autres analyses et résultats?

 

 

Les études sont donc partielles mais aussi faussées dès le départ dans la mesure où, histoire de ne pas se mouiller, l'Union Européenne demande à l'EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) son avis sur les aspects scientifiques des OGM et là...pour une agence qui se doit d'être indépendante, on ne peut qu'être troublé par la présence en son sein, d'anciens collaborateurs de fabricants d'OGM ..... Ainsi, on fait entrer le loup dans la bergerie, un peu comme le monde de la finance l'a fait avec Lehman Brothers ...et l'on voit où cela nous a emmené !

 

 

Ensuite, l'EFSA a expliqué qu'elle allait demander au conseil scientifique qui avait donné l'autorisation pour le maïs OGM NK603, d'étudier l'étude du Criigen et du Professeur Séralini afin de voir s'il y a lieu de retirer l'autorisation européenne à la présence de ce maïs sur le territoire européen..... et bien, imaginez-vous ce "comité scientifique" se déjuger alors qu'il est maintenant juge et partie????? 

 

 

Enfin, alors que plus d'un million d'européens ont signé une pétition pour la tenue en Europe d'un référendum sur les OGM, l'Union Européenne fait la sourde oreille et continue donc à fonder ses décisions sur des bases douteuses et biaisiées.....sans tenir compte de notre avis ni surtout ....de notre santé.

 

Aussi, cette question des OGM ne doit pas rester uniquement "technique" et réservée à des pseudo scientifiques qui sont pieds et poings liés avec les fabricants d'OGM.

 

 

Nous, société civile, nous devons nous approprier ces sujets.

 

 

Si comme moi, vous trouvez que l'attitude de l'Union Européenne est inadmissible, informez votre entourage en partageant cette information, interpelez vos élus sur la question des OGM, contactez vos fabricants de produits alimentaires en leur demandant par écrit que ce que vous achetez ne contient pas d'OGM.

 

Ce n'est qu'en faisant circuler l'information que nous pourrons influer sur le cours de l'histoire des OGM en Europe !

 

-     

-          

-        

Partager cet article

commentaires