Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 17:55

 

La réponse est OUI pour 72% des Allemands. 


Ce pourcentage est remarquable car les opérateurs présents sur le marché allemand ont annoncé des augmentations importantes de l'énergie dés 2013 et à terme (d’ici 2020), une augmentation de 47% de la facture énergétique !

 

Centrale-1.jpg

 

En effet, cette bascule énergétique à venir ne sera pas neutre au niveau des prix car nous savons tous que lorsqu’on lance quelque chose, surtout en matière énergétique, et bien, il faut investir beaucoup avant d’atteindre un seuil critique pour pouvoir commencer à amortir ses investissements et baisser les prix. Il faut aussi investir sur le transport d'énergie entre les futures zones de production (plutôt vers le nord du pays) et les zones de grande consommation (plutôt le sud avec toutes les industries).  Et puis, cela coûte de l'argent de démonter des centrales !


Cependant, nos voisins Allemands, après avoir décidé de sortir du nucléaire, concentrent maintenant leurs efforts en matière économique sur les énergies d’avenir, à savoir l’éolien, le solaire, la géothermie, la biomasse et ils avancent à très grande vitesse sur toutes ces questions !

 

D’ailleurs, les Länder sont même lancés dans une course qui peut être à la fois stimulante mais qui peut avoir des conséquences contraires aux effets escomptés. Certaines régions veulent avancer plus vite que le gouvernement et investissent dans des grands projets avec pour objectif de « revendre » ensuite de l’énergie propre à leurs régions voisines …mais chaque région faisant plus ou moins la même chose, on se retrouve actuellement avec une situation un peu ubuesque et un risque de trop de réseaux de transport d'énergies entre les régions ! Pour résoudre cette situation, un sommet de l’énergie en Allemagne va se tenir très prochainement entre la Chancelière et les régions.

 

D’où vient cette maturité politique ? Cette approche à moyen terme qui manque cruellement à nos politiques et à la très grande majorité des citoyens ?

 

Difficile de répondre mais en tout cas, si  l’on demandait en France aux citoyens s’ils accepteraient une augmentation de la facture énergétique de 47% à terme si on sortait du nucléaire … et bien, je suis prêt à parier que la réponse serait NON pour la très grande majorité ! D'ailleurs, c'est souvent l'argument avancé par les pro nucléaires qui mettent en avant le prix soit disant peu élevé de cette énergie ! 

 

Mais vous, seriez vous prêt(e)s à payer votre énergie plus chère si elle était propre?

Partager cet article

Published by Gregoire - dans l'écolonomiste
commenter cet article

commentaires

Grégoire 24/10/2012 14:24


Disons que les "experts" en nucléaire voient leurs marchés se restreindre avec des pays qui commencent à renoncer à cette énergie du passé. ... et donc, ils vont mettre tous leurs efforts dans
des endroits où l'on ne connait pas encore le nucléaire ! je ne connais pas la situation en Argentine mais j'espère que les citoyens auront tiré les enseignements de Tchernobyl et Fukushima !

alicia 24/10/2012 14:18


Bonjour


je me demande pourquoi les "experts" en nucléaire sont demandées en Argentine et veulent faire croyer la population que le nuclèaire est "propre" et "sur" après Fukushima.  Est-ce que la
réponse  serait : Business is business et les gens sommes des sclaves XXIe siècle?