Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 23:15
Franchement, était ce bien utile de réunir 120 dirigeants du monde entier, toutes les ONG environnementales et que les citoyens se mobilisent dans toutes les capitales pour aboutir à une annonce aussi décevante ..alors qu'il en va de la survie de l'humanité !



Petit rappel

En ouverture du sommet de Copenhague, tous les Etats étaient plus ou moins d’accord pour dire que :

  •  le réchauffement climatique était une réalité et qu’il fallait prendre en compte cette donnée dans les politiques publiques
  • Qu’il fallait limiter les émissions de CO2 pour éviter un emballement climatique ….le chiffre de 2°C était souvent repris dans les médias occidentaux alors que les pays les plus pauvres, du G77, ont demandé pendant la durée de la conférence, que l’augmentation soit limitée à 1,5 ° max !
  • Qu’il fallait aider les pays les plus pauvres pour leur donner les moyens de s’adapter aux effets du réchauffement climatique !
 Au-delà de ces belles intentions, il y avait des questions cruciales …

  • Quid du seuil de réchauffement accepté par la communauté internationale : 1,5 °, 2 ° ou plus ?
  • Quels engagements précis de réduction de CO2 par pays et qui contrôle ces engagements
  • Comment aider les pays les plus pauvres ? avec quels moyens ? Quid du transfert de technologie?
carton rouge
 Et bien …aussi incroyable que cela puisse paraître……Après plus de 2 ans de négociations, nous en sommes toujours au même point ….si ce n’est que la température de réchauffement acceptée est de 2°!!

 Pour le reste…..comme il n’y a aucun accord contraignant…..chacun peut annoncer ce qu’il veut !

Quant à l’aide …on va créer un groupe de travail pour voir comment la financer ….mais on a fait QUOI depuis 2 ans ? A quoi servent nos dirigeants ? On nous avait parlé d’une diplomatie tous azimuts, des rencontres qui allaient faire basculer le monde …..mais il n’en est rien alors que le réchauffement est bien une réalité.


Deux mots pour qualifier cette conférence : lamentable et lâche !

Lamentable car certains signataires de cet accord vont nous faire croire que les engagements pris sont extraordinaires. Chaque dirigeant essayant de se faire mousser (avec Sarkozy…on a la palme ! ) alors qu’il n’y a vraiment pas de quoi être fier…loin de là !

Lâche car ..les pays riches n’ont pas été capables d’assumer leur part de responsabilité dans le réchauffement climatique, ils n’ont pas été capables d’écouter les plus pauvres et surtout, ils ont été obligés de refaire un somment entre eux pour arriver à une déclaration vide de sens.

 Copenhague restera comme un moment très triste dans l’histoire de la lutte contre le dérèglement climatique et une vraie occasion manquée !

(pour information, ce papier a été publié suite aux conférences d'Obama et de Sarkozy ...en attendant les déclarations des autres dirigeants)

Partager cet article

Published by Gregoire JACOB - dans Réchauffement climatique
commenter cet article

commentaires

GIochi per bambini 25/02/2010 10:24


Une bien lourde déception alors qu'on en attendait tellement de ce sommet. Malgré toute sa bonne volonté, supersarko n'a rien pu faire. Il faut dire que les pays émergents tel que la chine ont
pourri le sommet. D'un coté, on ne peut le leur reprocher : Les occidentaux sont responsables du désastre écologique actuel et on leur demande d'en payer les frais. Mais ces derniers préfèrent
rattraper leur retard ... Au final, l'utopie se termine sur un accord de vitrine. AU moins cet échec fera date, et on espère qu'à l'avenir on se souviendra de ce "désastre" comme expérience.