Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 00:10

Depuis plusieurs mois, en Suède, la SNF (un peu l'équivalent de France Nature Environnement) propose d'acheter des quotas de CO2 (plus exactement un permis d'émission de CO2) et donc, avec la possiblité de les offrir à des amis.

 

Imaginez le tableau...Vous arrivez chez des amis et à la place de la traditionnelle bouteille de vin, ou boite de chocolat ou bouquet, vous offrez....un permis d'émission d'une tonne de CO2....

 

Le principe est assez simple et s'inscrit dans le cadre des mécanismes mis en place lors du protocole de Kyoto. La SNF rachète des quotas à des entreprises et propose aux particuliers de les acheter. Ainsi, plus la demande sera forte, plus les cours vont augmenter...ce qui devrait inciter les entreprises à réduire au maximum leurs émissions pour pouvoir revendre des quotas qu'elles auraient en surplus.

 

Alors, pour vos amis qui viennent de se marier et qui vont en voyage de noces au bout du monde, vous pouvez acheter un permis d'émission équivalent à une tonne de CO2. Vous calculez dans un premier temps tout le CO2 qu'ils vont dégager en avion et vous leur offrez l'équivalent en permis d'émission....Et voilà, le tour est joué...

 

Dans ce cas de figure, nous ne sommes pas que dans la compensation, vous êtes également pleinement acteur sur un marché, et c'est en cela que la démarche mérite d'être encouragée.

 

Et vous, à qui feriez vous un tel cadeau?????

 

Partager cet article

commentaires

charlie 31/01/2007 12:43

Je suis d'accord avec toi, il faut tout essayer. Mais... c'est aussi l'occasion d'avoir un débat sur notre système économique, et sur "quoi appartient à qui". A mon avis, ça a une grande importance, surtout si on pense à la raréfaction de certaines ressources. On pourrait raisonner en terme de renouvellement des ressources naturelles, comme pour les espèces, et ne consommer que ce qui est au-dessus des seuils fixés. Le "capital" n'appartenant à personne, il devrait être là pour les générations futures...En plus, quand on voit les solutions préconisés par certains [genre privatisation des eaux...] on revient encore à la question de la propriété. C'est pas pour tout de suite, ok, mais je pense quand même qu'il faut discuter de ce genre de trucs, c'est aussi une façon de faire avancer les choses.

Grégoire 31/01/2007 11:53

@ charlie
Comme toi, je pense que la solution passe par l'internalisation des coûts environnementaux dans les prix restitués ensuite...Ce n'est pas à nous, simples citoyens, de payer toutes ces saloperies que l'on rejette... Hélàs, nous savons tous qu'en ce moment, c'est le cas !
Par contre, je trouve aussi ce système de quotas, avec un marché spécial "pollution" assez choquant mais ..n'est ce pas une première étape, pour aller plus loin? Quelles sont les autres alternatives que l'on pourrait mettre rapidement en palce?
J'avoue ne pas avoir la réponse.....J'ai un peu le sentiment qu'il faut que l'on essaye par tous les moyens de faire pression sur les entreprises (au sens large car nous aussi, citoyen, nous polluons) afin de limiter au maximum les polluants.

charlie 31/01/2007 11:20

En fait, je connais les mécanismes du marché d'émissions de CO2. Ce que je voulais dire avec mes questions, c'est que ça me pose un problème moral, pas très éloigné de celui de Seb. Quand je dis "à qui tu l'achète ?", je veux dire "qui a le droit de vendre ?"Si on parle de marché, ça veut dire qu'avant même de se poser la question de la régulation il faut qu'une offre et une demande se rencontrent. Là, la demande, on la voit bien : le droit à polluer. Mais l'offre, c'est quand même moins évident, d'où ma liste de questions : qui possède l'air ? Les Etats ? les individus ? Les générations futures ? Pour moi, certaines choses n'appartiennent à personne. Comme l'air. Elles ne peuvent donc être vendues puisqu'il ne devrait n'y avoir personne pour en fixer le prix...Quand à l'autorégulation par le marché, je pense qu'elle serait sans doute plus efficace si on passait par l'intégration des externalités négatives : on réintégre dans le prix du produit les coûts environnementaux. Evidemment, ça reste à discuter pour les biens de "consommation courante" [les trucs vitaux, pas les téléphones potrtables ;)]. En plus, pour évaluer les coût de "ce qui n'appartient à personne", il faut se caler sur les coûts de dépollution. Pour certains trucs, ça va pas être simple :(

Grégoire 31/01/2007 08:47

Salut Seb,
D'accord avec toi pour dire qu'il y a beaucoup de carbone qui circule et que les quotas sont beaucoup trop hauts. Il n'empêche que ce système me semble être le premier mettant en place des outils plus contraignants sur un plan environnemental pour les entreprises et qu'en cela, c'est une bonne nouvelle. Aussi, il faudrait aller plus loin, j'en conviens mais c'est quand même une première étape
Ensuite, pour le cadeau de mariage....d'accord aussi avec toi pour le vélo mais bon, dans l'inconscient collectif, quand on se parie, on va voyager au bout du monde ....C'est en effet cela qu'il faudrait changer et "rétablir" des codes de consommation sains et non fabriqués par des entreprises dont les objectifs restent la rentabilité et le profit...

seb 31/01/2007 00:47

Pour ma part je n'ai jamais trop accroché aux marchés de carbone; ni aux marchés financiers, ni au capitalisme d'ailleurs !!!. Pour moi le marché n'est pas autorégulateur. La preuve, à l'heure où le GIEC tire la sonnette d'alarme, la tonne de carbone sur powernext a battu un nouveau record... 2.38€  le plus bas jamais atteint (on était à presque 30 € fin avril)!!! autant dire que c'est ridiculement bas et que les entreprises ont 100 fois intérêt à  ne pas faire d'effort et à acheter... Il y a bien trop de carbone en circulation... les quotas sont bien trop hauts. Que les citoyens les rachètent ni changera pas grand chose....Après la compensation est choquante en soi, c'est typiquement le truc de riche qui se soulage la conscience et ne veut surtout pas changer ses habitudes et son mode économique.En effet le cadeau pour le mariage ce devrait plutôt être des vélos pour traverser la France ou l'Europe que le droit à polluer en avion à l'autre bout du monde, il faut commencer par remettre en question notre mode de vie.