Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 17:46

Habituellement, je cherche au travers de ce blog, à aborder l'écologie sous un angle assez ludique et surtout constructif. Aujourd'hui, il me semblait essentiel de lancer cet appel, élaboré après de nombreux échanges et interrogations pour l'avenir, que nous nous posons avec Isabelle, So Ann et Metallah. L'écologie nous concerne tous et nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre éternellement que des avancées importantes soient faites.

A vous de réagir.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour une union cordiale de l'écologie politique  - N.Hulot - C.Lepage  D. Voynet.
Non à une candidature solitaire de N. Hulot

Les présidentielles de 2007 sont une chance unique de faire ENFIN émerger une politique écologiste sur le plan national. Cette opportunité ne se représentera pas demain.

L'heure est au rassemblement car c'est bien la Terre qui va mal et notre avenir qui est en question.

Crédité de 11 % des voix, Nicolas Hulot, s'il se présentait, ne serait de toute manière pas élu. Dominique Voynet ou Corinne Lepage ne seront, bien entendu, pas plus élues que lui. Mais la candidature  Hulot anéantirait en profondeur les deux partis de l'écologie politique en France, privant ces derniers des capacités qu'ils utilisent depuis toujours pour agir, politiquement, sur le terrain. Nous ne pouvons nous permettre ce luxe.

Mais nous ne pouvons pas non plus nous permettre de rater la tribune.

Dans quelques années, nos enfants nous demanderont pourquoi ces idées ont mis tant de temps pour être réalisées...

Il est donc temps que les choses avancent.

C'est pourquoi nous demandons à Nicolas Hulot, Corinne Lepage et Dominique Voynet de se rapprocher. Sans remettre en cause leur indépendance et leurs différences, nous leur demandons de prendre un moment pour regarder la situation d'un oeil neuf.

Comme d'autres partis ont su le faire pour faire avancer leurs idées communes et les mener au pouvoir, sans remettre en cause leur indépendance et leurs différences.


Il en va de notre avenir à tous.


Si vous aussi, vous souscrivez à cet appel, merci de le relayer sur vos blogs ou d'y apporter votre soutien ou  vos remarques

 

 

Partager cet article

Published by Grégoire JACOB - dans Agir
commenter cet article

commentaires

valentini 25/01/2011 15:50



 


Les sirènes de Copenhague, leurs gueules d'atmosphère


 


Rien de tel qu'un peu de lecture pour remettre les idées en place et appeler à réformer les coucous de notre temps.


 


"Dans l'agriculture comme dans la manufacture,


la transformation capitaliste de la production (la fameuse modernisation!) semble n'être que le martyrologe du producteur,


le moyen de travail, (le non moins célèbre outil de travail!) que le
moyen de dompter, d'exploiter et d'appauvrir le travailleur,


la combinaison sociale du travail (l'hyperrévolution
technologique!), que l'oppression organisée de sa vitalité, de sa liberté et de son indépendance individuelles.


La dissémination des travailleurs agricoles sur de plus grandes surfaces brise leur force de résistance tandis que la concentration augmente celle des ouvriers
urbains.


Dans l'agriculture moderne, de même que dans l'industrie des villes, l'accroissement de productivité
et le rendement supérieur du travails'achètent au prix de la
destructionet du tarissement de la force de
travail.


En outre, chaque progrès de l'agriculture capitaliste


est un progrèsnon seulement dans l'art d'exploiter le travailleur, mais encore dans l'art de dépouiller le
sol;


chaque progrès dans l'art d'accroître sa fertilitépour un temps,


un progrès dans la ruine de ses sources durables de fertilité.


Plus un pays, les États-Unis du Nord de l'Amérique, par exemple, se développe sur la base de la grande industrie, plus
ce procès de destruction s'accomplit rapidement.


La production capitaliste ne développe donc la technique et la combinaison du procès de production sociale qu'en
épuisant en même temps les deux sources d'où jaillit toute richesse: 


 


la terre et le travailleur."


 


 


Marx, le Capital, livre premier, tome 2, quatrième section, chap. XV, paragraphe X, page 181 des Éditions Sociales


 


Un siècle et demi plus tard, les dispensés à vie de travail manuel hurlent que ça urge,


qu'ils faut les stopper, sinon ils vont faire un malheur,


que la terre n'est pas éternelle,


qu'il faut protéger les richesses,


et surtout, surtout,


que Marx est un con!


 


Il est temps de faire redécouvrir aux Narcisses du troisième millénaire le con en question, dont la seule utilité, à leurs yeux, exclusivement occupés à se
contempler, semble être l'endroit idéal pour dissimuler leur peu de production personnelle, malgré des efforts surhumains. Cette redécouverte évidemment ne saurait être à la turqueou à l'anglaise, en douce et en
privé, mais à la tunisienne:


 


gouvernement de merde, de l'air!


Assez de la corruption capitaliste des corps!


 



So-Ann 18/01/2007 10:38

Mince alors! Je n'avais pas ce recul! Et oui, Sarko n'a prononcé que deux fois le mot "environnement" dans son discours!

Grégoire 17/01/2007 18:30

Merci SoAnn pour ces infos.
Je viens de lire la tribune d'Alain Duhamel...Entièrement d'accord avec ses propos si ce n'est qu'il est très optimiste quant au traitement de l'écologie pendant cette campagne.....Moi, je le suis moins car, d'ailleurs, Sarkozy, lors de son sacre, n'a même pas parlé d'environnement ....
Ensuite, Duhamel est quand même le chroniqueur loser par excellence.....il avait soutenu Giscard en 81...Balladur en 95....Jospin en 2002 et dans son dernier livre, pour les prétendants, il ne parle pas de Royal ni de Voynet......
AU final, cette tribune est peut être plus annonciatrice d'une mauvaise nouvelle qu'autre chose...

So-Ann 17/01/2007 17:12

Merci à Alain Duhamel pour son article dans Libé...http://www.liberation.fr/rebonds/228959.FR.phpVoir aussi celui-ci sur AgoraVoxhttp://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=11391Le vent tourne...!?

metallah 17/01/2007 13:00

fédérateur je sais pas (il a surement pas mal piqué du coté protestataire et extreme gauche en 2002...)c'est surtout le côté protestataire qui a plu, grande gueule...(Lipietz avait été accusé de soutenir Voynet, alors que Lipietz est quand meme d'une tendance très à gauche...)Voynet passe pour être trop sérieuse, trop plein de principe (au point que certains la voient comme une bourgeoise...)le hic c'est que c'est une image, elle est surement trop sérieuse pour jouer avec l'opinion (un peu comme le Jospin finalement)