Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 08:36

La semaine mondiale de l'Eau de Stockholm, qui est l’une des principales instances mondiales à réunir chaque année des spécialistes du monde des affaires, des gouvernements, d'ONG, des secteurs scientifiques et de la gestion des ressources en eau, vient de se terminer. Comme tous les ans, des idées et des solutions se sont échangées entre tous les participants. A la fois porteur d'espoir, ce projet ne doit pas non plus passer à coté d'éléments inhérents au secteur de l'eau.

La Suède bénéficie d'une grande expertise quant à la gestion de l'eau. Ainsi, vous verrez des personnes se baigner en plein coeur de stockholm, ou même des pêcheurs positionnés sur les différents ponts de la ville ! Imaginez le même tableau à Paris, Londres ou Berlin???? La Suéde a pris en considération de longue date l'importance de cette ressource, en dépolluant les lacs intérieurs (en particulier, le lac Mälaren à l'ouest de Stockholm) et a entrepris des recherches et études sur l'impact industriel et humain sur la Baltique.



Ainsi, il n'est pas étonant de constater que la récente étude faisant état de 269 zones mortes dans les mers et publiée dans le magazine Science, ait été en partie réalisée par l'Université de Göteborg. Avec 10 spots de "mer désertique" dans la Baltique, les Suédois sont en première ligne des questions d'impacts humains sur les ressources en Eau (d'ailleurs, Fredrik Reinfeldt, le Premier Ministre suédois, prochain président en excercice de l'Union Européenne en 2009, a décidé d'inscrire dans ses priorités la question de la pollution de la Baltique).

Cependant, au delà des échanges d'expertise et d'informations, il faudrait aussi se pencher sur les questions de corruption. Le récent rapport de l'ONG Transparency International sur l'eau est accablant. Partant du constat que plus d'un milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable, ce qui est une des premières causes de décés chez les enfants de moins de 5 ans, l'ONG a cherché à comprendre pourquoi il était parfois aussi difficile de trouver des solutions adaptées aux besoins des populations......avec en ligne de mire, la corruption qui gangrène tous les circuits !

"La corruption dans la gestion de l’eau contribue au rétrécissement des ressources et favorise la distribution inégale de l’eau, ce qui peut provoquer des conflits politiques et accélérer la dégradation d’écosystèmes vitaux. Par exemple, en Chine, la corruption a affaibli la mise en œuvre des réglementations censées protéger l’environnement, entraînant la pollution des nappes phréatiques dans 90% des villes et rendant plus de 75% des fleuves urbains impropres à la consommation ou à la pêche"



Si Transparency International dénonce au travers de nombreux exemples ces pratiques, l'ONG propose également des solutions :

-
Etablir la transparence et la participation comme principes directeurs dans toutes les facettes de la gouvernance de l’eau

- Renforcer le contrôle du respect de la réglementation

- Garantir une concurrence juste et une mise en œuvre responsable des projets hydrauliques

En tant que citoyen, je vous incite à vous renseigner sur la qualité de l'eau dans votre région auprès de votre agence de l'eau. De même, n'hésitez pas à aller participer aux rencontres et débats que ces agences organisent. Il faut en effet que les citoyens soient plus présents dans ces espaces. Et puis, si vous souhaitez aller encore plus loin dans votre engagement, rejoignez le réseau du Water Integrity Network (WIN) , fondé en 2006 par Transparency International, en collaboration avec le Centre international de l'eau et de l'assainissement, le Swedish Water House et le Water and Sanitation Program-Africa. Aujourd'hui,  WIN est un réseau florissant d’organisations et d’individus engagés dans le combat contre la corruption dans tous les domaines du secteur de l’eau et tiendra son prochain congrès annuel, en Septembre, à Montpellier.

Alors....vive les solutions techniques mais ne misons pas tout non plus sur "le progrès", n'oublions pas que l'éthique et la probité doivent être les vertus portant tous les projets de développement humain.

Partager cet article

Published by Gregoire JACOB - dans Agir
commenter cet article

commentaires

DAYA Grace 15/12/2008 15:34

 Bonjour,  Vous êtes un acteur important dans la lutte pour la protection de l’environnement et vous êtes engagés dans le développement durable. Je me permets de vous contacter dans le cadre de l'émission que nous produisons " O MA PLANETE " diffusée sur France O et RFO.   Un  programme hebdomadaire d’une durée de 52 minutes autour d'une THEMA: un documentaire ,des reportages , et  un débat   L'émission s'achéve sur une partie interactive déstinée à faire participer le public « Le blog des gardiens de O MA PLANETE»   Jusqu'à fin février 2009, ce module s'articulera autour de la concertation sur l’eau . Elle a été lancée en métropole par le gouvernement depuis le 15 Avril dernier , mais une nouvelle version spécifiquement destinée aux Dom Tom démarre le 15 décembre. Nous l' accompagnons avec des séries de news remontées des stations locales RFO et par le lancement d'un jeu/concours. Nous appelons le public à nous envoyer et à installer sur le blog réservé aux gardiens de O ma Planète (site www omaplanete.fr)  des sketches, des dessins, des reportages, des photos, des poèmes des chansons (de rap, slam, variétés...)Les modules ne doivent pas dépasser 1.30 min, doivent être filmés par webcam ou tout autre support et  bien porter sûr sur le théme de l'eau. Deux catégories sont ouvertes: 6 à 12 ans, 12 ans et plus.   Ce blog est également l’occasion d’échanges entre des acteurs divers et variés du développement durable, membres d’associations, scientifiques, étudiants ou encore artistes, vous avez tous la possibilité de réagir sur l’émission à travers ce blog qui est le vôtre ! L’objectif est de créer un réseau d’acteurs du développement durable autour des spécificités des DOM TOM. Il pourrait être un relais d’informations auprès du grand public, faire remonter les interrogations, les opinions  mais aussi mettre en valeur  toutes les initiatives en matière de développement durable. Cette remontée d’informations est essentielle, plus nous nous sentirons partie prenante de ce projet projet, plus les gestes quotidiens pour protéger notre environnement entreront dans les mœurs , et notamment par le biais d'une émission comme O MA PLANETE.   Merci de relayer cette information à vos proches, merci de votre soutien, j’attends votre réactions, vos avis, vos conseils et surtout vos vidéos !
Grace DAYA O MA PLANETE Production : GAIA NETWORK 42, rue de l’Acqueduc 75010 PARIS grace_daya@hotmail.com Productrice : Dominique Martin- Ferrari dmf@gaia-network.com  / 06 82 83 11 44

gilles 21/10/2008 21:07

Un projet de déviation routière passant au beau milieu d’une forêt de pins maritimes et à proximité immédiate d’une ZNIEFF de type 1 (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) au sud du Mans (Sarthe). C’est une idée du Conseil Général en totale contradiction avec le besoin impérieux de préservation des espaces naturels.
Visiter le site de l’association Grain de Sable et Pomme de Pin qui met toutes ses forces pour inciter les décideurs à revenir à la raison et à envisager de dépenser notre argent public dans des projets contributeurs d’un développement durable.
Ce projet de déviation est en fait lié à un autre projet, privé celui là. Il s’agit d’une nouvelle sablière qui nécessitera la circulation de camions de transport au milieu de cette forêt. Et les politiques veulent offrir à l’exploitant de cette carrière un beau ruban de bitume pour cela.
A ce sujet, informez vous et réagissez sur http://gspp.asso.st/

le Pierrot 06/09/2008 15:03

Votre blog est très interessant et très bien documenté, je reviendrai le lire plus avant prochainement...bonne continuation.