Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez moi sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 22:25

Partons à la découverte de l’éco village le plus insolite actuellement en développement en Europe : Sieben Linden, situé dans l’ex Allemagne de l’est.

 


 

 

A l’origine de ce projet, une association (freundeskreis Ökodorf) dont le but était de promouvoir et de valoriser les expériences entre écovillages et autres initiatives respectueuses de l’environnement. Petit à petit est venue l’idée de bâtir, grandeur nature, un éco village qui reprendrait justement les principes développés et soutenus par l’association.

 

C’est ainsi qu’en 1997 le site de Sieben Linden a vu le jour (entre Hambourg et Magdebourg, dans l’est de l’Allemagne), avec ses premiers habitants. Fondé sur les principes d’auto suffisance, et d’impact écologique minimum, tout a été pensé à Sieben Linden pour vivre en parfaite harmonie avec la nature et ses envies. La surface totale occupée est de 42 hectares, se composant de 25 hectares de forêt, 6 de logement et 11 hectares pour les jardins et espaces communs. Actuellement, plus de 80 adultes et 30 enfants habitent sur le site mais l’objectif est à terme d’atteindre 300 personnes.


 

 

Le chauffage des habitations et de l’eau se fait grâce au bois trouvé sur place ou par l’intermédiaire des panneaux solaires. L'eau vient du site lui même et, afin de ne pas polluer l'environnement, les eaux usées sont dépollées grâce aux plantes avant d'être rejetées dans la nature. Les jardins potagers sont encouragés (et arrosés grace aux eaux dépolluées) et les habitations ont été construites en paille, bois et argile. D’ailleurs, cette approche a permis de reconnaître, pour la première fois en Allemagne, qu’il était possible d’avoir des habitats collectifs en paille.


 


La vie communautaire développée à Sieben Linden est très élaborée. D’un coté, l’ensemble de Sieben Linden et à l’intérieur, des petits groupes de personnes qui souhaitent vivre selon leurs envies respectives. Ainsi, le groupe radical « Club 99 » a pour objet de partager l’ensemble des biens et de consommer quasi exclusivement les produits cultivés sur place grâce à des moyens manuels uniquement. Les autres communautés prennent des formes plus traditionnelles.

 

 

A ce jour, ce projet peut nous paraître déplacé ou « fou » mais il n’empêche, nous avons peut être là des pionniers qui nous montrent comment vivre en prise directe avec son environnement, tout en le respectant. De plus, cette initiative a permis de valider les constructions d’habitats collectifs en paille, certainement un des matériaux les plus respectueux de l’environnement. Sieben Linden sera-t-il perçu, dans quelques années, comme le mode de développement à suivre ? Difficile à dire car l’expérience est à une petite échelle mais elle mérite d’être suivie, pour que nous bénéficions également de ces avancées.

Partager cet article

commentaires

jeandaix 14/05/2008 18:39

Par ces réalisation écologiques tu montres bien les avancées depuis Dumont ou Hundertwasser.Suite de la réponse chez SoAnn et chez Jeandaix.

Kreyket 13/05/2008 23:13

Désolé pour la boulette, il y a des écovillages en France, c'est juste que personne n'en parle... vivement que ça se démocratise et que ça se multiplie.

Kreyket 13/05/2008 23:03

J'approuve ! Vivement l'apparition d'écovillages en France mais pas d'habitations supplémentaires, plutot en rénovant des habitations vétustes existantes.