Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 10:40

Deux informations viennent se télescoper dans l'actualité et prouvent à quel point nous vivons dans un monde qui n'a plus de repères ni de bon sens.



D'un coté, la flambée du prix du pétrole. Annoncée depuis longtemps par les écologistes et bon nombre de géologues, nous allons rentrer petit à petit dans cette phase où les ressources (limitées) vont être de plus en plus difficiles à répartir entre toutes ces nations "gloutonnes" de pétrole.




De l'autre, on a la société Shell, une des grandes entreprises d'exploitation du pétrole, qui fait pression sur la commission européenne afind'obtenir des aides dans le cadre du stockage de carbone. En effet, on sait que pour lutter contre le réchauffement climatique, une des solutions est de stocker le carbone. Certes, ces opérations ne donnent pas accès à des marchés mais si l'on se dit aussi sensible à l'environnement, comme le fait cette société, on se dit qu'elle peut bien stocker une partie du carbone qui est relaché dans l'atmosphère du fait de son activité !

 

 

Et bien NON, chers amis. Nous vivons dans un monde de fous. D'un coté, nous allons payer de plus en plus cher l'essence à la pompe...enrichissant aux passages les compagnies pétrolières et des Etats corrompus (Arabie Saoudite, Nigéria, Emirats Arabes Unis, Iran....) et de l'autre, avec nos impôts, nous allons aider ces "pauvres" entreprises à trouver des solutions pour notre bien commun.


Moi, je ne suis pas d'accord avec cette approche. Si on mutualise les investissements pour les sociétés...et bien, on mutualise les bénéfices donc....j'espère que la commission européenne ne cèdera pas et que des impôts sur les super profits de ces entreprises seront mis en place pour nous aider à sortir nos sociétés de cette dépendance au pétrole.


Hélàs....l'attitude de Shell vis à vis de Bruxelles montre bien que les politiques en général sont ...terriblement dépendants de ces grands groupes qui "font" le monde suivant leurs intérêts financiers.

Quand je vous disais qu'il n'y avait plus beaucoup de bon sens dans notre société....

Partager cet article

Published by Gregoire JACOB - dans Le coup de gueule écolo
commenter cet article

commentaires

Will 23/04/2008 15:05

De plus nos états, via les impôts sur les produits pétrolier, ont leurs marges d'impôts liés ux marges bénéficiaires des compagnies, alors pourquoi nos politiques feraient ils vraiment qqc pour améliorer la situation?..... !! en dehors des "effets de manches" lorsqu'ils sont face aux médias... PPppfffffffff..... .

Will 23/04/2008 15:05

De plus nos états, via les impôts sur les produits pétrolier, ont leurs marges d'impôts liés ux marges bénéficiaires des compagnies, alors pourquoi nos politiques feraient ils vraiment qqc pour améliorer la situation?..... !! en dehors des "effets de manches" lorsqu'ils sont face aux médias... PPppfffffffff..... .

jean-christophe 10/04/2008 20:07

Collectiviser les gains et pas les pertes c'est du totalitarisme antilibéral. C'est en tout cas ce que laisse entendre la propagande actuelle dans toute l'Europe avec son économie sociale de marché hautement compétitive. Nos dirigeants nous ont vendu aux entreprises et aux marchands et maintenant ils s'étonnent du résultat. Une bonne partie des écologistes sont des libéraux économiques qui croient à la croissance verte et au développement durable. Malheureusement tout cela n'est que du vent. L'échéance approche et rien ne bouge. Comme l'a dit N. Hulot, quand les temps vont devenir difficiles nous verrons quel degré de civilisation nous avons vraiment atteint.