Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 00:00

Le débat politique des municipales semble occulter en France, des enjeux beaucoup plus importants, comme en particulier l'augmentation (inévitable) des prix du pétrole. Il y a à peine deux mois, on constatait avec un certain effroi que l'on venait de passer la barre de 100 $ mais là.....on approche les 110$ le baril et on ne voit pas ce qui va faire baisser les prix.


Est il utile de rappeler que le pétrole est une énergie fossile, avec des réserves limitées. Concernant ces fameuses réserves, on nage en plein flou, entre les chiffres des compagnies pétrolières et ceux fournis par les Etats. Cependant, des organismes indépendants nous expliquent que nous avons atteint le pic d'exploitation des réserves et que nous entrons dans une phase de plus en plus tendue pour l'exploitation du pétrole. 


Le bon sens voudrait que l'on dirige nos économies vers des solutions indépendantes du pétrole, non? Car, qu'on le veuille ou non, nous allons en manquer, de pétrole ! Et si ce n'est pas nous directement (quoique...), ce seront nos enfants qui seront les premiers touchés.


A ce jour, au delà des agrocarburants qui sont très décriés, voici deux pistes intéressantes.


La première concerne le moteur à eau ! Ce procédé (controversé mais qui mérite justement plus d'études) revient à la "une". Son principe est d'utiliser les gaz d'échappement pour réchauffer un réservoir d'eau. La vapeur d'eau est ensuite récupérée dans le réacteur Pantone (d'où le nom de moteur Pantone), où se reproduit le principe de l'orage. Le mélange est ensuite injecté dans le moteur à la place du mélange air+carburant naturel.


Cette approche est vraiment discutée dans les milieux automobiles mais .....même si elle n'est pas généralisable à toutes les voitures, elle peut certainement s'appliquer à certains types de véhicules.




Autre approche "insolite"....la voiture à bois.
Située à Värnamo, une usine pilote travaille en Suède sur le principe de transformation des copeaux de bois en gaz synthétique, puis en agrocarburants. La cellulose, tirée du bois, offre un meilleur rendement énergétique que les agrocarburants de première génération à base de canne à sucre ou de maïs. Et puis, à l'échelle de la Suède, les forets locales suffiraient à alimenter l'ensemble du parc automobile, sans défigurer le paysage! 



Alors, face à ce pétrole qui devient de plus en plus cher ....place à l'imagination et surtout, à la recherche. Les autres avancent, à nous aussi de trouver des solutions car ...il parait qu'en France, nous n'avons pas de pétrole, mais des idées ! ..... Prouvons le

Partager cet article

Published by Gregoire JACOB - dans l'écolonomiste
commenter cet article

commentaires

Patricia Tutoy 16/03/2008 00:29

En effet, Grégoire, la piste du bois que lance la Suède est une excellente idée. Faudrait-il encore que les lobbies pétroliers disparaissent !Concernant la nécessité de la voiture, je reste sceptique. Certes, je n'ai pas d'enfants à transporter, par exemple. La ville que j'habite (15.000 habitants) est ce qu'un-e écolo peut détester le plus : une majorité des habitants se déplace en voiture, quelques-uns n'ont d'autre choix que la marche, et d'autres possèdent un vélo. La ville est organisée de manière à  obliger les citoyens à utiliser la voiture. Les transports en commun ne sont pas suffisamment développés, voire pas du tout pour certains quartiers. La misère !

Gayanée 14/03/2008 16:02

Pour moi, la voiture à air comprimé, c'est une voiture qui fonctionne à l'électricité... Et comme le nucléaire n'est pas une alternative réelle, selon moi... Ben ça revient à choisir une autre solution, mais une mauvaise.

ellie 14/03/2008 12:49

Mes félicitations pour ce blog passionnant que je viens d'enregistrer dans mes flux. Même si nous sommes dans la même catégorie (donc théoriquement, "concurrents"), j'ai voté pour vous au festival de Romans. Découvrir des blogs comme le vôtre est sans doute le meilleur avantage de ce festival d'ailleurs ! J'ai également unblog qui s'appelle sauvons la terre, sur haut et fort, mais il est nettement moins sérieux ^^

Grégoire 13/03/2008 20:48

@ Sébi : en effet, ce procédé sera utilisé sur les prochaines tata nano, je crois. .......et justement, en parlant d'Inde, ce que Guy Nègre, tout comme Pantone (l'inventeur du "moteur à eau") me fait penser à cette phrase de Gandhi : "d'abord, ils t'ignorent, puis ils se moquent de toi, puis ils te combattent et finalement tu gagnes !" 

Gaïa 13/03/2008 20:47

C'est vrai que cela devient un vrai problème le carburant: cher, polluant, bientôt épuisé, il serait temps de trouver une solution et de lui donner les moyens  ! car pour l'instant, j'ai plutôt l'impression que les alternatives ne sont pas encouragées...Ma voiture, j'en ai besoin pour parcourir les 35 km qui me séparent de mon travail ( en pleine campagne et loin du boulot de mon mari) mais même en choisissant une voiture peu consommatrice... ça reste encore trop ! Je vais aller faire un tour du côté du site proposé par Sebi pour voir !