Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 23:02

undefinedAujourd'hui, je souhaitais vous parler d'un documentaire sorti en 2006 mais que je viens seulement de voir : "Black Gold : Wake up and smell the coffee", de Nick et Marc Francis. 

Il s'agit d'une enquête dans l'univers du café, qui est tout de même la deuxième matière première la plus échangée sur le marché mondial ! On suit dans ce reportage Tadesse Meskela, qui est le fondateur et Directeur Général de la coopérative syndicale des caféiculteurs d'Oromia (une des régions d'Ethiopie). Qu'il échange avec ses producteurs, ou face à des acheteurs potentiels, cet homme souhaite vendre du café de qualité mais surtout, à des prix permettant à tous ses producteurs de vivre décemment.


undefinedUne des nombreuses scène marquante du reportage est lorsqu'il demande aux producteurs de café combien pourrait se vendre, en occident, une simple tasse de café !
....on voit bien dans les réponses que les caféiculteurs n'ont aucune idée des prix. Aussi dans la conversation, ils se rendent compte que lorsqu'ils vendent un kilo de café à 0,23$, ce même kilo est revendu l'équivalent de 230$ auprès du consommateur final ! soit un prix multiplié par 100 entre le producteur et le vendeur !


Tout au long du film, on se rend compte que les éthiopiens souhaitent produire et vendre leurs cafés mais que les règles mondiales les empêchent de gagner correctement leur vie et donc, de se développer en conséquence. Au final, les pays "du nord" doivent souvent aider au travers de programmes alimentaires l'Ethiopie alors que si les bases du commerce étaient plus justes, il n'y aurait pas du tout besoin de cette aide ! 


Avec 2 milliards de tasses de café consommées par jour, on comprend que l'on est face à un marché juteux..... comme l'ont bien compris 4 multinationales (Kraft, Nestle, Procter & Gamble et Sara Lee) qui se partagent la grande partie du marché. 


Alors, que faire en tant que consommateur? Je crois que nous pouvons et devons acheter du café issu du commerce équitable et puis, et surtout, diffuser cette vidéo pour faire pression auprès de ces multinationales, en les poussant à offrir un prix équitable, permettant aux petits producteurs de vivre décemment.

Je ne sais pas si la vidéo est disponible sur le marché français mais vous pouvez l'acheter en allant sur ce site

Croyez moi,....après avoir visionné ce film, vous ne regarderez plus votre paquet de café de la même façon!

Partager cet article

Published by Gregoire JACOB - dans l'écolonomiste
commenter cet article

commentaires

quesnel 26/02/2008 19:12

Et c'est toute la thématique du développement qui se déploie. Bien sûr que nous devrions payer le café à un prix plus "juste". Comme toutes les autres matiéres premiéres. Le pillage des pays pauvres, c'est ça. Entre autres.Sur les échanges Nord-Sud, puis-je recommander un ouvrage déjà ancien, mais toujours remarquable:"Le tiers monde dans l'impasse" Paul Bairoch

So-Ann 19/02/2008 10:53

J'ai récemment joué au jeu de société "le négocio", et c'est aussi très bien pour comprendre le fonctionnement du marché et les bases du commerce équitable! Mais merci pour l'info, je sens queje vais essayer de le regarder bientôt!;-)