Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 12:46

....et oui, depuis ce matin, on ne trouve dans nos journaux ou sur les sites internet que des images catastrophiques de graphiques qui descendent .....alors que bon, certaines valeurs continuent de monter, et sont, pour emprunter un langage boursier, ...des valeurs sures !

undefined

(Evolution du niveau des mers depuis 1850)

ou encore les concentrations de CO2 et évolution des températures dans le monde

undefined



Pour toutes les questions de changement climatique, vous ne pouvez pas vous tromper, pendant encore au moins 50 ans, si on ne fait rien, ca va encore et toujours monter !


Je trouve le parallèle entre ces deux crises particulièrement instructif. 

D'un coté, on a une crise financière mondiale. On sait que depuis les années 90,
le monde s'est financiarisé avec des Fonds de pension qui ont été mis en place pour atteindre des rendements financiers sans plus se soucier des projets réels. Cette spirale a été crescendo depuis 15 ans, avec des opérations de moins en moins "respectables" pour atteindre les objectifs visés. Au nom d'une sacro sainte croissance, on a poussé des milliers d'américains, peu solvables, à s'endetter en achetant des maisons, on a poussé les logiques spéculatives et non les projets de fond....et, pour en sortir, on se dit (les américains, les banques mondiales, et ...nous aussi, les simples citoyens) qu'il va falloir injecter énormément d'argent (plan Bush de 140 milliards de dollars) pour que tout se calme...avant de repartir à la hausse! Nous sommes de plus en plus déconnectés de la réalité et du bon sens, en matière financière et hélàs, cette approche des choses s'applique à tous les autres domaines de nos sociétés, comme celui du réchauffement climatique.

Mais là, les questions de changement climatique ne pourront pas être résolues avec un plan de dernière minute ni avec des régulations sur les taux. On est sur des tendances de long terme, avec des effets qui se font sentir bien des années après. Actuellement, nous savons que si nous réduisons malgrè tout nos émissions de CO2 de 80% d'ici 2050 (pour les pays dits industrialisés), la température moyenne augmentera, de toute façon, d'au moins 2,5° C. 

Dans un monde où tout va très très vite...on en oublie les fondamentaux. Notre société ne regarde plus le monde réel mais bien le virtuel, elle privilégie le spéculatif au détriment du fond, elle réagit au lieu d'anticiper. Au final, nous nous comportons exactement à l'opposé de ce que nous devrions faire pour lutter contre le dérèglement climatique.

Mon seul espoir, dans la crise financière actuelle, c'est bien que l'on se rende compte à quel point nous devons regarder les problèmes et évolutions avec lucidité et courage et non, toujours rechercher la fuite en avant en sachant qu'au final ...il y aura une chute ! Vous ne croyez pas?

Partager cet article

Published by Gregoire JACOB - dans l'écolonomiste
commenter cet article

commentaires

Gayanée 23/01/2008 14:03

Tu as mille fois raison de nous rappeler que nous avons un rôle à jouer en tant que particuliers, à tous les niveaux de notre 'consommation' / Non-consommation.Si l'on ne garde pas cela à l'esprit, c'est clair que tout est assez désespérant...

Bebert le vert 22/01/2008 23:05

Merci aussi pour ce blog fort instructif

Bebert le vert@orange.fr 22/01/2008 23:04

Si vous me permettez ce commentaire: le premier paragraphe de votre texte décrit ce qui s'appelle le capitalisme

Grégoire 22/01/2008 20:19

Merci beaucoup, Fabien, pour ces encouragements. ....C'est vrai que c'est dur d'avancer dans un monde qui peut paraitre hostile mais j'ai tendance à penser que nous sommes de plus en plus nombreux et qu'il va falloir un jour fédérer ces actions et idées.Et puis, même si l'on se sent "petit", nous avons un role à jouer en tant que citoyen....en privilégiant les modes de transport "doux", en consommant localement et idéalement bio, en réfléchissant nos achats, en renouant des contacts plutot que de passer son temps devant la télé.... Bref, c'est difficile mais aussi enthousiasmant car tout est à créer, d'une certaine manière !

Fabien 22/01/2008 18:46

Salut,Je découvre depuis ce week end ton magnifique blog, qui m'a beaucoup sensibilisé sur le sujet d'un quotidien et de politiques qui doivent être plus responsables : surtout n'arrête pas tu convertis beaucoup plus de monde que tu ne le pense ;)Je suis moi même technicien au sein du nouveau super ministere de l'ecologie, du développement et de l'aménagement durables de notre cher sarko et je travaille sur la multimodalité des transports de marchandises et la valorisation des modes doux ... et que c'est dur d'arriver a gagner un poil de terrain face à ce monde qui ne jure que par son portefeuille (je m'inclu dans la masse bien sur !)Ton constat est assez désespérant mais je garde espoir.Merci beaucoup à toi :)