Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 09:19

Suite au Grenelle de l'environnement, c'est une question que nous pouvons légitimement nous poser car ce sont bien les ONG et syndicats qui ont été les interlocuteurs du gouvernement et non les mouvements politiques tenants de l’écologie politique.

 

D’ailleurs, dans son édito du 26 octobre, le journal Le Monde écrivait « Cette montée en puissance des ONG est, en soi, un changement considérable dont on n'a pas fini de mesurer les effets. »

Cette remarque me semble très juste et amène la question suivante : si l'on souhaite faire avancer l'écologie comme citoyen, où s'engager?

Autant je pense que l'approche politique est structurante pour notre société, autant il apparait que les mouvements purement écologistes n'ont pas de prises réelles sur les décisions et qu'il vaut mieux, en tant que citoyens, soutenir et s'investir dans des associations et éventuellement adhérer à des mouvements politiques, mais ceux ci devraient alors avoir une autre forme ou un autre positionnement.

En effet, il m'apparait évident que les défenseurs de l’écologie politique ne peuvent plus se maintenir en l'état, à savoir jouer la carte de l'indépendance. Cette carte n'apporte rien et ne fait pas progresser les idées écologistes dans notre société (cf le Grenelle). L'idéal aurait été que ces mouvements se regroupent ou tout du moins, cherchent à avancer ensemble sur des dossiers essentiels. On aurait pu y croire l'an dernier, lors de l'université d’été des Verts avec une Green Team (Hulot, Lepage et Voynet réunis) mais rien n'est ressorti de ces échanges. Il aurait fallu créer un mouvement central, vraiment écologiste et capable de travailler aussi bien avec la droite qu'avec la gauche. L'occasion est passée, elle ne repassera pas de sitôt donc, tournons la page et cherchons d'autres chemins pour faire avancer nos idées sur un plan politique.

Ainsi, il m’apparaît maintenant incontournable pour les mouvements écologistes (les Verts, Cap 21 ou encore Génération Ecologie) de  se rapprocher des grandes formations (UMP/Modem et PS) pour les sensibiliser aux enjeux environnementaux et gagner de l'intérieur la bataille de l'écologie politique. Certes, ces mouvements ne sont peut être pas enclins à entendre des idées nouvelles  mais il me semble que c’est le seul moyen pour faire avancer les dossiers.

Curieusement, alors que les enjeux environnementaux seront au coeur des décisions du 21ème siècle, l'écologie politique ne trouve hélas pas de forme réelle ou de prise avec les citoyens. Les questions posées sont certainement anxiogènes mais elles doivent être traitées.....c'est pourquoi, à titre personnel, je pense qu'il faut s'engager dans des associations de défense de l'environnement, sur un plan local. Quant à l'approche politique, je suis partisan d’un travail de fond et de sensibilisation des élus et militants des « grands » mouvements. Il faut que les écologistes soient de véritables apporteurs d’idées et de solutions, qu’ils soient de véritables boites à idées pour les grands partis mais au-delà, j’ai du mal à croire en leur avenir.

 

Mais vous, comment voyez vous votre engagement, en tant que citoyen, pour faire avancer l’écologie ? Plutôt associatif ? plutôt politique ? les deux ?

Partager cet article

Published by Gregoire JACOB - dans Agir
commenter cet article

commentaires

vincelefou 10/11/2007 13:37

j'ai rejoins depuis 2 ans de grandes association écologique mais sans militer car j'en ai pas le temps pour l'instant.parcontre j'essaye d'informer mes proches, colluègue et client (a l'occasion) sur l'environement et l'urgences qu'ils ont du mal a saisir du fait des information contradictoire de la télé et radio.Parcontre au niveau politique j'ai toujours regrété les position de nos écologistes a gauche en sacrifiant ainsi de nombreuse voie indécise , mais qui ne rejoindrais jamais la gauche. ((sachant que pour certaine personne la gauche francaise est très loin de représenter les ouvriers).bonne journée

metallah 30/10/2007 12:21

j'aime assez certains trucs dits ici : http://jseb.over-blog.fr/article-13366900.htmlj’ai "classé" la démarche et les déclarations de Nicolas Hulot dans ce que j'ai appelé l’approche "œcuménique" et les ai critiquées, en revanche je trouve complètement légitime et souhaitable que les ONG environnementalistes ne soient pas partisanes et qu’elles exercent leur lobbying sur l’ensemble des partis politiques. C’est précisément ce qui distingue une ONG d’un parti politique (et ce qu’oublient une partie des détracteurs des Verts). Mais en envisageant de se présenter et en critiquant la stratégie politique des Verts, Nicolas Hulot avait entretenu une confusion des rôles que je trouvais (et trouve) néfaste (même si je reconnais aujourd’hui qu’elle a probablement contribué au résultat de ce Grenelle).

metallah 30/10/2007 12:17

sur les Verts : oui ils sont brouillons (...)Mais ceci dis je ne pense pas que cela soit la principale causetout comme le positionnement (peut on dire que les autres partis écolos ont fait mieux nationalement ?)Les institutions sont aussi ce qu'elles sont : et les scores des Verts nationalement ont été ce qu'ils ont été...pas terrible... et scores pas terribles + institutions délicates : mauvaise représentativitédu coup quand on ne peut pas être "proportionnellement" bien représenté et bien avoir du poids pour agir nationalement est très délicatles associations ont "réussi" (je dis "réussi" car malheureusement il y aura le revers de la médaille...)car elles ont su évolué, tout comme les politiques ont su évolué (et dialogué avec ces associations)elles ont su aussi travailler ensemble et avec d'autres (syndicats...) : l'Alliance fut une étape..Bref je ne dirai pas que les associations sont plus efficaces que les politiquesje dirai que les associations ont vécu dernièrement une étape importante qui ont fait que la suite a été possiblesi l'on va plus loin je dirai également que nous avons vécu un truc plus sympathique que d'habitudeles lobbys ont tous (écolos, syndicats,...) oeuvré d'une manière "publique" parce qu'ils avaient une tribune...chose assez nouvelle en France puisque d'habitude chacun fait son truc dans son coin, voir dans l'ombre (...) si cela avait été une question de "associations" meilleurs que "politiques" alors pourquoi ces associations qui travaillent depuis aussi (voir plus longtemps) que les mouvements politiques écolos, n'ont pas réussi avant ?quelquechose s'est passé... et à mon avis là le lien politique / association n'est pas innocent si on a été attentif à tout les rendez vous ayant eu lieu ces dernières années (et notamment les derniers de l'an dernier : hulot, lepage, voynet,...)à mon avis le passage d'un gouvernement rose-rouge-vertà un gouvernement de droite pendant 5 ans (plus un nouveau pendant 5 ans de plus)a marqué les esprits de certains associatifs qui ont vu la différence... à mon avis les associations avaient tendance à laisser la politique aux politiques... (tout en étant extrement critique voir considérant que cela ne servait à rien...)voyant les 5 années passés, plus les 5 années qui viendraient, ils ont décidé d'agir autrement, d'une façon bien plus efficace qu'avant... ça a joué aussi à mon avistu dis : Pour moi, si l'on souhaite faire avancer l'écologie, il faut pouvoir travailler aussi bien avec des gouvernements de droite que de gauche. En Suède, où je réside, les mouvements de droite sont très écolos à bien des égards.oui enfin le problème est que chez nous en France, la droite comme la gauche, est super en retard, culturellement parlant...il était très très difficile de travailler avec la droite (et ça l'est encore)ailleurs en Europe les Verts travaillent avec certaines droites (irlande, ...) plutot le centre droit, mais c'est guère géniald'ailleurs si Corinne Lepage avait estimé qu'il était possible de travailler avec la droite que nous avons eu ces 5 dernières années, ne crois tu pas qu'elle l'aurait fait ?comme elle le dit, comme le disent également les Verts, il y aussi un problème d'institutions, de démocratie (...) et tout un lot d'éléments qui font que...d'ailleurs tu notes plus loin que le Modem a actuellement ses problèmes "démocratiques (dommage pour un parti qui a le mot démocratie dans son appelation)

ecolodujour 29/10/2007 21:34

@ Jean : tout d'abord, merci pour toutes ces remarques très constructives.Concernant les Verts, je ne critique pas le fait qu'ils aient fait avancer de nombreux dossiers et des idées intéressantes sur un plan local. Par contre, au niveau national, ils n'ont pas su (mais d'autres non plus), imposer au centre des débats les enjeux environnementaux et, comme vous le dites, ils se sont fait souffler la question écologique. A mon avis, cela s'explique par un mouvement politique trop "brouillon" et un positionnement automatiquement à gauche.Pour moi, si l'on souhaite faire avancer l'écologie, il faut pouvoir travailler aussi bien avec des gouvernements de droite que de gauche. En Suède, où je réside, les mouvements de droite sont très écolos à bien des égards.Par contre, c'est clair que la droite est beaucoup plus "croissanciste" que la gauche même si celle ci parle souvent de  relance de la croissance pour nous sauver alors que bon, la croissance......on sait qu'elle n'est pas que bonne pour l'environnement, loin de là.Enfin, bravo pour vos différents engagements !

Jean 29/10/2007 21:13

Pour ma part, pour peser tant soit peu, j'ai adhéré à plusieurs associations écologiques (Greenpeace, Les Amis de la Terre, et d'autres). C'est efficace à divers égards et pas cher  (les cotisations donnent droit à 60 % de remise d'impôts). Et je milite au quotidien de diverses façons. Les ONG sont très utiles et compétentes. En gros, les partis politiques sont eux aussi utiles, mais différemment. Leurs places sont complémentaires.Vous critiquez les Verts qui apparemment auraient échoué. C'est oublier qu'ils ont beaucoup fait au plan national et qu'ils font beaucoup localement. En outre, s'ils n'ont pas réussi, c'est en grande partie parce que le Parti Socialiste les a poignardés dans le dos en ne se saisissant pas de la question écologique qu'ils leur tendaient sur un plateau. C'est la faute de L. Jospin et, entre autres, de l'innénarrable C. Allègre. Avec le Grenelle de l'Environnement, la gauche vient de se faire souffler sous le nez  la question écologique par la droite décomplexée qui va l'assaisonner à la sauce croissanciste.  Et le Parti Socialiste re-dit "Oui" à un Traité Constitutionnel Européen de droite... Cette incohérence devrait nous faire hurler. Elle n'augure rien de bon pour la suite. A proprement parler, nous vivons vraiment des temps confus et barbares.