Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 17:40

Vous savez que l'on nous explique régulièrement que tous nos problèmes viennent du manque de croissance car la société française serait bloquée. Certes, il y a beaucoup de choses à revoir mais quand je lis que la commission Attali, pour la libération de la croissance, souhaite retirer de notre constitution le principe de précaution, qui serait un frein à la croissance, cela me laisse très sceptique quant à la finalité réelle de cette commission !

Tout d'abord, ce principe n'a été inscrit dans notre constitution qu'à partir de 2004.....Bref, si la croissance a "plongé" depuis 2004, faites moi signe car perso.....je ne vois pas trop de différence !

Ensuite, j'ai envie de dire à Monsieur Attali qu'en Suède, la croissance en 2006  tout comme celle annoncée en 2007 sera d'environ 3,5% (dont 1% que l'on attribue généralement aux Nouvelles Technologies de l'Environnement)......et pour info, les bases du principe de précaution datent ici de 1969, avec la loi suédoise de protection de l'environnement qui introduit le concept d'activités dangereuses pour l'environnement pour lesquelles la charge de la preuve est inversée.

Alors, est ce que le manque de croissance en France est dû au principe de précaution ou au contraire, le manque de croissance est il une des conséquence du retard dans l'application du principe de précaution en France? La question mérite d'être posée, non? 

EADS : On se demande dans quel pays nous sommes ! 
Voilà l'Etat qui vient de se faire baiser enfler d'un milliard 300 millions de Francs (environ 200 Millions d'Euros) en rachetant les actions de Monsieur Lagardère et ce, juste avant que l'on annonce les retards de livraison des Airbus A380 (lesquels ont entrainé une forte baisse des cours de l'action) alors que l'Etat connaissait également ces retards possibles (cf le Canard enchainé de cette semaine).

Le problème, c'est quand Monsieur Lagardère est interrogé par des journalistes, on se demande si cela est crédible. Tout d'abord, les journalistes sont souvent ses propres salariés. Ensuite, Lagardère s'annonce comme le frère du Président ... (en gros, un intouchable, dans notre "république monarchique")....et donc, il se met à accabler dans sa dernière interview l'ancien Premier Ministre, D. de Villepin lequel est un des plus grands opposants à Sarkozy. Bref, on manipule les uns et les autres mais au passage, c'est quand même l'Etat (c'est à dire nous, simples citoyens et contribuables) qui se retrouve un peu plus appauvri encore. Fillon nous disait que nous étions en situation de faillite......Je pense qu'il aurait pu rajouter ....en situation de faillite morale, ce qui me semble beaucoup plus juste !


Le Grenelle de l'Environnement : La FNSEA laisse entendre qu'elle ne s'opposerait plus à un gel des cultures OGM  en plein champs..... Soit on rêve, soit on tombe dans un jeu de dupes. Conclusion : ne nous laissons pas endormir et maintenons la pression sur le gouvernement et nos élus, pour que ce Grenelle soit un vrai rendez vous et non un simple effet d'annonces de mesurettes politiques.....c'est loin d'être gagné !

Partager cet article

commentaires

pif57 15/10/2007 18:01

Pas étonné : le FNSEA est un syndicat de dupes, il ne défend que les intérêts des gros exploitants, est inféodé aux hautes instances européennes. Adhérer à la FNSEA, c'est comme adhérer au MEDEF quand on est salarié. Je ne comprends pas qu'il soit ultra-majoritaire ; cela explique seulement qu'il n'y a aucune alternative crédible actuellement... On fonce donc droit dans le mur, et les agriculteurs, aussi écolos soient-ils, ne peuvent pas s'en sortir sans subventions européennes et donc, sans qu'on leur impose le travail à faire. Personne en haut lieu n'a malheureusement intérêt (financier) à ce qu'on "revienne"  au bio.