Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 12:39
ban-ki-moon.jpgHier s'ouvrait à New York une session exceptionnelle des Nations Unies sur le réchauffement climatique, ses enjeux et les actions à entreprendre dans le cadre de l'après Kyoto.

Deux propos ont retenu jusqu'à maintenant mon attention.
Tout d'abord, ceux de Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations Unies, pour qui, concernant les questions du réchauffement climatique, "le temps du doute est passé" et "l'inaction se révèlera l'erreur la plus lourde au long terme"

Ensuite, les propos de notre Président, Nicolas Sarkozy, qui a expliqué que "la France était prête à aider tout pays qui chercherait à utiliser à des fins civiles l'énergie nucléaire" (tiens donc, l'Iran ne serait elle pas soupçonnée d'essayer de passer du nucléaire civil ou nucléaire militaire et dans ce cas, si c'est possible pour l'Iran, pourquoi ne le serait ce pas pour les autres pays ??????)

Hier soir, les journaux télévisés (celui de TF1 est quand même un grand moment de désinformation) ont expliqué que lors de cette session exceptionnelle, prévue normalement pour préparer l'après kyoto, on a eu .....

Notre Président de la République qui a fait du jogging avec Bernard Kouchner (j'avoue avoir du mal à comprendre ce que cela apporte à l'information mais bon...)

Notre Président qui après avoir lu ses papiers, s'est lancé dans une improvisation destinée à l'Iran.....comme s'il venait d'oser envoyer un message au diable

Hélàs, le passage sur le souhait français de relancer la prolifération nucléaire n'a pas été relayé si ce n'est de manière lapidaire....quant aux propos du secrétaire général de l'ONU, aucun intérêt !

Alors, a t'on vraiment des journaux télévisés qui ont les mêmes informations que nous ou, un jogging présidentiel devient il plus important que la cession de la technologie nucléaire à d'autres pays?

Partager cet article

commentaires

Gabe 28/09/2007 18:03

L'AIEA ca fait pourtant partis de l'ONU pour la non prolifération des armes nucléaires non ??Le week end dernier une inspection civil à eut lieu en France contre les tests de missiles M51 ....On a des missiles et du nucléaire qui pollus et on a le droit d'être à l'ONU, j'avous que je ne comprend plus rien...hhhaaaaaaaaa c'est parceque la France est responsable j'avais oublié on a le président résurection du père Lachaise, Bien-sure!

la nymphette 27/09/2007 12:05

En même temps dès le débat entre ségo et sarko, on savait ce qu'il en était de sa considération des problèmes écologiques (et humais, et sociaux, en fait ce qui le préoccupe c le porte monnaie de ses copains de yacht)....Et depuis plusieurs années, en tous cas aussi loin que remontent mes souvenirs (15 ans environ) l'écologie ets le dernier soucis des garnds de ce monde...ccl: rien d'étonnant et ne reste plus qu'à espérer pour la planète que notre disparition intervienne assez tôt pour qu'ensuite la vie reprenne le dessus!

isabelle 26/09/2007 22:41

je n'ai pas dû être très claire alors car je suis complètement d'accord avec vous deux :)

ecolodujour 26/09/2007 10:14

@ Isabelle : d'accord pour dire que le nucléaire est peut être une solution transitoire pour le changement climatique mais .....cela ne nous dispense pas de faire un maximum d'économies d'énergie. De même, si le nucléaire doit aller dans d'autres pays, il faut s'assurer de la stabilité politique du dit pays et là.....c'est vraiment tout le danger que je vois dans le discours de Sarkozy. Il semble prêt à tout pour aider AREVA, comme le démontre ce qu'il a fait en Libye mais ....la Libye n'a aucune stabilité politique. C'est quand même un dictateur qui dirige ce pays et le jour où il disparait....que va devenir le nucléaire "civil"? On a vu en Irak dans les années Israel bombarder la construction d'une centrale nucléaire en Irak (centrale vendue par un certain Chirac)....mais à l'époque, Sadam était peut être fréquentable mais déjà un dictateur (comme en Libye)....Par contre, je suis assez d'accord avec SoAnn quand elle explique que le nucléaire est associé à "zéro CO2" donc, comme un outil de lutte contre le réchauffement..... et une fois de plus, on voit l'impact des campagnes de pub par Areva ou encore le lobbying auprès des politiques avec Sarkozy qui est devenu le premier VRP du nucléaire !Tiens et si on lui suggérait d'aller à Tchernobyl et Pripriat....

isabelle 26/09/2007 09:25

So-Ann : c'est une première étape. Il ya queques années, le CC c'étaiyt pas gagné ! Mais quelquepart le CC, e n'est pas très compliqué c ar une grande partie des réponses est technologique et c'est facilement intégrable pour un économiste ou un politique actuel. Cela ne veut pas dire que les technologies suffisent, loin de là, donc cela ne va pas dire que l'on va réussir mais bon. L'érosion de la biodiversité, c'est une autre paire de manche : c'est un véritable changement de paradygme à effectuer, et de façon complète. L'homme est lié au vivant. Sa survie dépend de la survie des écosystèmes, de la mare à côté de chez moi aux mangroves 4000 km plus bas...  C'est à dire tout être vivant est indispensable (= dinalement tout être vivant en vaut un autre) Et cette descente dans notre esprit de l'homme à l'échelle de la bactérie, ç'est pas gagné !!Et cela pose aussi la question de notre façon d'utiliser l'énergie. La faramineuse dégradation des écosystèmes depuis 50 ans (60 % des services rendus apr les écosystèmes sont dégardés !!) n'aurait pas été possible sans une source d'énergie dense, massive, et facilement utilisable, qu'a été le pétrole. On n'aurait pas vidé les mers en pirogue ou en bateau à voiles, ni rasé plusieurs hectares de forêts à la minute à la hache, etc. C'est pourquoi le nucléaire (sans même parler du problème des déchets) est peut être une solution transitoire pour le changement climatique, elle ne l'est absolument pas pour la biodiversité. Car là encore nous avons une énergie puissante, dense et de masse.