Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En savoir plus




Le blog Ecolo du Jour a été lancé en 2006 afin de réfléchir, ensemble, aux meilleurs chemins à emprunter pour lutter contre le réchauffement climatique et rendre notre quotidien plus écologique. Il se veut un lieu personnel d'échanges, de réflexions mais aussi et surtout, créateur d'idées et d'espoirs !
En ce qui me concerne, j'ai 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ans, trois enfants et après 6 années en Suède, je vis de nouveau en France, à Lille, depuis 2011.

N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter, ce qui nous permettra de garder un lien et de continuer nos échanges d'idées, ou sinon, retrouvez Ecolo Du Jour sur facebook ou twitter

facebook.jpgtwitter.jpg

 

Si vous souhaitez me contacter par mail : suede.gj arobase gmail.com


Recherche

4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 12:35
Je m'interroge souvent sur le sens et l'impact des actions que l'on peut entreprendre, au quotidien, pour essayer de vivre dans un monde plus "équilibré" et respectueux de l'environnement. Nous avons certes des actions à entreprendre à notre simple niveau de citoyen mais il est des sphères que nous ne pouvons atteindre alors que les enjeux sont pourtant bien réels.

Je veux prendre pour exemple cette terrible image qui circule actuellement dans la blogosphère suédoise. Il s'agit de ce cliché, pris par un photographe américain (lauréat du prix pulitzer), en 1994, au Soudan. L'image se passe de commentaire....mais ce qui est d'autant plus choquant, c'est que la photo date d'il y a 13 ans et que la situation n'ait pas vraiment évolué ! 

Afrique-Pulitzer-Prize.jpg

Aussi, pour dénoncer des situations inacceptables, quels sont nos outils?
Si "l'Image" a aussi peu d'impact, est ce que les mots peuvent quand même faire bouger les lignes ou alerter?

Toujours est il que j'avais envie de tirer la sonnette d'alarme face aux stocks mondiaux de récoltes qui n'ont jamais été aussi bas. Trois raisons à cette situation. Tout d'abord, on encourage les agriculteurs, aux USA et au Brésil en particulier (et prochainement en Europe en laissant tomber le principe de jachère et en épuisant ainsi les sols), à utiliser une partie de leurs terres pour l'affecter aux bio carburants, qui sont beaucoup plus rémunérateurs ! 
Ensuite, cette année en est hélàs un bon (?) exemple, le réchauffement climatique a déréglé le climat avec d'un coté (turquie en particulier) des récoltes qui ont été grillées et de l'autre (France et autres pays d'Europe de l'Ouest), des récoltes affectées par les pluies et les températures assez basses pour la saison. 

Enfin, et ce point n'est pas non plus négligeable, la demande croissante de la Chine et de l'Inde pour nourrir ses populations fait qu'il faut produire de plus en plus.

Ces trois raisons nous montrent à quel point il faut respecter notre environnement et très vite passer à des logiques éco compatibles si nous souhaitons offrir un avenir ne serait ce que l'équivalent à nos enfants mais pour symboliser tout cela, je n'ai pas d'image.....juste des mots et j'ai bien peur que ce soit trop peu ! Car le jour où nous aurons la transcription de ce cliché dans nos villes, avec un enfant blanc affamé et des vautours sur nos antennes de télévision, ce sera certainement trop tard et là, nous aurons été victime de notre aveuglement depuis tant d'années.

Partager cet article

commentaires

Galloni d'Istria 07/09/2007 14:40

Je connais cette image (vue dans le diplo en 1994). Salut Grégoire. J'ai trouvé du travail : un contrat d'éducateur à l'environnement dans une recyclerie. Tu reste en Suède ? Pour le découragement, c'est pour ça qu'il faut se voir (et échanger autrement qu'avec Internet). Je vois que tu as beaucoup de commentaires. De mon côté la fréquentation augmente mais pas les commentaires (quelques-uns au début).Antoine.

Dilettante 06/09/2007 20:32

J'éprouve pas mal de découragement et de sentiment d'impuissance. En plus je flippe tellement à cause de la disparition des abeilles que je n'ose même pas en parler. Peut-être pouvons-nous imaginer ensemble des moyens d'action plus efficaces que nos blogs individuels ?

ecolodujour 05/09/2007 09:59

Merci pour vos commentaires.@ Guyanée.....C'est vrai que le malheur des uns va faire le bonheur des autres  ! @ SoAnn : En effet, tu as raison, je vais dorénavant utiliser le terme d'agro-carburants qui est plus juste. Bien vu :-)

SoAnn 04/09/2007 22:28

Cette photo est effrayante en effet... je te sui sen tout point, fauf qu'à mon habitude encore je titille sur les mots et préfère parler d'agro-carburants... Un principe de langue mais qui reflète une précision importante, déjà, pour moi...

Gayanée 04/09/2007 22:03

En Roumanie, où une grande pation des campagnes se nourrit de ce qu'elle cultive (et principalement du maïs), la sécheresse a été une véritable catastrophe pour ceux qui n'ont pas (le matériel et donc les fonds pour) irriguer! Seuls les fermiers friqués (dont certains sont italiens, français, belges, etc.) ont le matos pour cela! Les autres ont vu leur maïs s'arrêter de pousser lorsqu'il faisait 1 m de hauteur!! (il peut faire 3 m s'il a assez d'eau) Et ils l'ont fauché pour le donner à manger aux bêtes.Ceux qui ont irrigué et qui ont relativement bien récolté : ils sont ravis car les prix plafonnent vu le peu de récolte sur l'entièreté du pays! Donc ils vendent au plus chèr : pas aux gens du village qui ont faim, quoi...